3 QUES­TIONS A… Ga­ry HAR­RIS

Mondial Basket - - Northwest -

MON­DIAL

BAS­KET : Tu restes sur ta meilleure sai­son avec 14.9 points de moyenne. Com­ment en­vi­sages-tu la pro­chaine ? Ga­ry HAR­RIS : J’ai par­lé au coach tout l’été et pour lui, elle est ca­pi­tale. Je pense que s’il y a une an­née pour se mon­trer, faire du bruit, c’est bien celle-là. J’au­rai tout le temps, en­suite, de pen­ser à un nou­veau contrat.

MB : Qu’est-ce qui manque aux Nug­gets pour pas­ser un cap ?

G.H. : On a mon­tré par sé­quences, l’an pas­sé, quelle équipe nous pou­vions et de­vions être. On doit es­sayer de re­pro­duire ça en­semble tous les soirs. Le plus im- por­tant étant de ren­trer dans chaque match avec beau­coup d’éner­gie et de du­re­té.

MB : Cet été, tu as failli re­joindre les Pa­cers dans le trans­fert avor­té de Paul George à Cle­ve­land. Quel ef­fet ce­la a-t-il eu sur toi ?

G.H. : Il ne faut pas le prendre per­son­nel­le­ment. Ça fait par­tie du bu­si­ness. Au moins, mon nom est ci­té. J’ima­gine que c’est une bonne chose… C’est comme ça et je n’y pense pas trop. C’est un mé­lange d’émo­tions. Au fi­nal, ce n’est pas de mon res­sort. Je ne stresse pas car c’est une si­tua­tion as­sez simple : je reste ou je pars. Je suis heu­reux d’être en­core là et im­pa­tient pour la sai­son à ve­nir.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.