3 QUES­TIONS A… Ste­phen CUR­RY

Mondial Basket - - Pacific -

MON­DIAL

BAS­KET : Dans quel état d’es­prit abor­des­tu cette nou­velle sai­son ? Ste­phen CUR­RY : Le but, c’est de ga­gner des titres. Je veux plus de titres. Plus de fun. Je veux tout ça pour mon équipe. Je veux qu’on se sou­vienne de moi comme d’un grand cham­pion.

MB : Que penses-tu des gros deals qui ont été réa­li­sés à l’Est ?

S.C. : Après trois Fi­nales de suite, per­sonne ne pen­sait que les Ca­va­liers mo­di­fie­raient leur cinq comme ça. On sait aus­si qu’il y a dé­jà eu de gros échanges dans l’his­toire. On voit des joueurs All-Stars qui de­mandent à par­tir, ce n’est pas une pre­mière et ce ne se­ra pas la der­nière fois. Quand ça ar­rive, c’est comme un feu d’ar­ti­fice. C’est éga­le­ment le re­flet de la po- pu­la­ri­té de la NBA. C’est plu­tôt bien, pour la Ligue, que les équipes cherchent à chan­ger des choses pour s’amé­lio­rer et ten­ter de ga­gner le titre. Car au fi­nal, c’est tout ce qui compte.

MB : Com­ment ex­pliques-tu ta po­pu­la­ri­té ?

S.C. : Je ne peux pas ré­pondre pour le pu­blic mais je pense qu’une grosse par­tie vient du fait que la plu­part des gens peuvent es­sayer de co­pier mon jeu. Je ne suis pas quel­qu’un qui vole au-des­sus du cercle. Tout le monde aime shoo­ter et sur­tout shoo­ter de loin. Je suis sûr que ça joue un peu. Je prends beau­coup de plai­sir sur un ter­rain et ça doit aus­si comp­ter. J’aime jouer avec le sou­rire. C’est vé­ri­ta­ble­ment comme ça que j’ap­pré­cie le bas­ket.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.