In­dia­na Pa­cers

Mondial Basket - - Édito -

In­dia­na change d’ère après le dé­part de sa su­per­star Paul George. La re­cons­truc­tion est en route der­rière le jeune pi­vot Myles Turner, 21 ans. Les Pa­cers ont sé­vè­re­ment dé­grais­sé en cou­pant Mon­ta El­lis, en ne fai­sant rien pour re­te­nir Jeff Teague et en met­tant en place un si­gn and trade avec To­ron­to pour ré­cu­pé­rer le me­neur back-up Co­ry Jo­seph. Il faut dire qu’Herb Si­mon, le pro­prio de la fran­chise, a l’im­pres­sion de s’être fait em­bo­bi­ner par les La­kers dans cette en­tente à trois qui a en­voyé Paul George à Ok­la­ho­ma Ci­ty pour un an. Les Pa­cers sont à la base des in­ves­ti­ga­tions me­nées par la NBA pour sanc­tion­ner Los An­geles, même si Si­mon a en­vie de tour­ner la page. « On a ré­cu­pé­ré deux bons joueurs, Vic­tor Ola­di­po et Do­man­tas Sa­bo­nis. » Ils ne rem­pla­ce­ront sans doute ja­mais l’ap­port de George, même si le n°2 de la draft 2013 tourne à 15.9 points en quatre ans de car­rière, alors que le fils d’Ar­vy­das ne sait tou­jours pas s’il est ai­lier fort ou pi­vot. Le Croate Bo­jan Bog­da­no­vic a été si­gné pour jouer à l’aile. Il shoote à 44.3% dans le champ et 36.9% der­rière l’arc en car­rière. A no­ter le re­tour au ber­cail du me­neur Dar­ren Col­li­son qui avait joué deux sai­sons à In­dia­na entre 2010 et 2012. Trois nou­veaux, donc, dans le star­ting li­neup. On met­tra en avant une al­chi­mie im­pos­sible, avec beau­coup de jeunes, pour ex­pli­quer pour­quoi In­dia­na a très peu de chances d’al­ler en playoffs, même si Turner dit le contraire. Les Pa­cers sont dé­jà orien­tés sur la draft 2018 pour trou­ver le nou­veau boy George.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.