STOP OU EN­CORE ?

Mondial Basket - - Preview-Analyse -

Gol­den State va-t-il fi­nir par aga­cer ? Ses concur­rents, évi­dem­ment, car les fans, eux, ne cessent de se mul­ti­plier à tra­vers le monde. Après la sai­son I, ponc­tuée par le titre NBA en 2015 (et dé­jà 81.7% de vic­toires), la sai­son II, avec le fa­bu­leux re­cord all-time de 73 vic­toires pour 9 dé­faites en sai­son ré­gu­lière (2015-16), et la sai­son III, avec un bi­lan de 67-15 et un deuxième titre NBA, la sa­ga War­riors com­mence à fa­ti­guer du cô­té de San An­to­nio, Hous­ton, Ok­la­ho­ma Ci­ty, Cle­ve­land et Bos­ton. Si Gol­den State ve­nait à être cham­pion en juin 2018, les Ca­li­for­niens réus­si­raient le back-to­back, chose qu’ils n’avaient pas réus­sie en 2016. Les hé­ros de la Bay Area re­join­draient le Mia­mi Heat de 2012 et 2013 et les Los An­geles La­kers de 2009 et 2010, dé­mon­trant que l’ex­ploit n’est pas aus­si rare et com­pli­qué qu’on veut bien le dire. Il y a bien une hé­gé­mo­nie Gol­den State War­riors de­puis trois ans, dans la Ligue, avec trois re­cords de sai­son ré­gu­lière et trois Fi­nales NBA de suite. Mais plus que la su­pré­ma­tie de l’équipe de Steve Kerr, c’est le fait qu’on ait re­trou­vé à chaque fois le même pro­gramme sur les ondes en Fi­nales (avec une op­po­si­tion face aux Cle­ve­land Ca­va­liers) qui énerve ou in­quiète. A l’Est, Bos­ton, Wa­shing­ton et To­ron­to doivent (se) bou­ger. A l’Ouest, San An­to­nio, Ok­la­ho­ma Ci­ty et sur­tout Hous­ton ont sen­ti le dan­ger. Ils ont in­ves­ti sur un nou­veau pro­gramme XXL pour court-cir­cui­ter la sai­son IV de la « Dub Na­tion ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.