Joel EM­BIID

Mondial Basket - - Atlantic -

Le Ca­me­rou­nais n’était pas tout à fait prêt le 1er sep­tembre. L’opé­ra­tion (ge­nou) su­bie le 24 mars n’était pas aus­si lourde que les pré­cé­dentes mais Joel Em­biid et les Sixers ne vou­laient prendre au­cun risque en vue du trai­ning camp. Ben Sim­mons, lui-même « out » toute la sai­son der­nière, n’a pas dis­pu­té les sum­mer leagues cet été. Les Sixers conseillaient à leur pi­vot d’être pru­dent avant de se lan­cer dans ce qui se­ra sa deuxième sai­son, alors qu’il avait été draf­té il y a trois ans. C’est dire le cal­vaire que l’ex-star de Kan­sas a en­du­ré ! Pas de pré­ci­pi­ta­tion. Em­biid était uti­li­sé à doses ho­méo­pa­thiques par Brett Brown l’an­née pas­sée. Avant la bles­sure qui a mis fin à sa sai­son, le 1er mars, il était très bon (20.2 pts, 7.8 rbds, 2.5 cts). Seule­ment 31 matches mais du cos­taud, en at­taque comme en dé­fense. L’in­té­rieur et les Sixers jouent gros en 2017-18. Joel se­ra res­tric­ted free-agent l’été pro­chain. La balle est dans ses mains.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.