PRO­JEC­TION DE ALL-STARS

Mondial Basket - - Preview-Analyse -

En 2017 à La Nou­velle-Or­léans, deux joueurs de la Confé­rence Est avaient par­ti­ci­pé au All-Star Game pour la pre­mière fois. Il s’agis­sait de Kem­ba Wal­ker, le me­neur de Char­lotte, et du nou­veau phé­no­mène de la Ligue, le swing­man de Mil­wau­kee Gian­nis An­te­to­kounm­po. La Confé­rence Ouest n’avait pas été plus pro­lixe avec deux joueurs éga­le­ment. DeAndre Jor­dan (L.A. Clip­pers) et Gor­don Hay­ward (Utah) s’étaient as­sis sur le banc des rem­pla­çants. Cette sai­son, on liste sept joueurs pour en­trer dans la ga­laxie des All-Stars NBA. Il y a le chat de Min­ne­so­ta, « KAT », alias Karl-An­tho­ny Towns. L’an­née pas­sée, il af­fi­chait des stats à la Ka­reem Ab­dul-Jab­bar - 25 points et 12 re­bonds - au mo­ment de la pré­pa­ra­tion du raout de fé­vrier mais comme « KAJ » en 1977-78, « KAT » est res­té à Min­ne­so­ta pour faire « Miaou ! ». As­su­rant dé­sor­mais le lea­der­ship chez les Knicks, le Let­ton Kris­taps Por­zin­gis doit re­joindre la sé­lec­tion de l’Est à Los An­geles. Il est dé­bar­ras­sé de la concur­rence de Paul George et Jim­my But­ler, c’est un bou­le­vard qui s’offre à lui pour re­joindre la crème du bas­ket US. Joel Em­biid était un pi­vot do­mi­nant la sai­son der­nière chez les Sixers, avant de se bles­ser à nou­veau. Cet exer­cice 2017-18 doit confir­mer son re­tour au pre­mier plan et son po­ten­tiel. Lui aus­si lorgne une sé­lec­tion. Rudy Gobert nous l’a dit clai­re­ment en in­ter­view. « Oui, le All-Star Game est un ob­jec­tif. On veut tou­jours pro­gres­ser et une sé­lec­tion chez les All-Stars est la confir­ma­tion des pro­grès d’un joueur. J’es­père être dans ce cas en fé­vrier pro­chain. » A l’ex­cep­tion de To­ny Par­ker (six fois All-Star) et Joa­kim Noah (deux fois All-Star en 2013 et 2014), au­cun Fran­çais n’a réus­si à in­té­grer cette pres­ti­gieuse élite. S’il af­fiche des stats aus­si ron­flantes que la sai­son pas­sée (16.7 pts, 9.8 rbds, 4.9 pds et 57.7% aux shoots), le pi­vot serbe de Den­ver Ni­ko­la Jo­kic se­ra lui aus­si dans le ros­ter de la Wes­tern, même si la concur­rence est rude à son poste.

Le Wi­zard Brad­ley Beal pro­gresse ré­gu­liè­re­ment de­puis son en­trée en NBA, en 2012-13. Il se­ra can­di­dat au poste de shoo­ting guard dans l’Eas­tern. Plus de 23 points de moyenne à 48.2% aux shoots et plus de 40% der­rière la ligne à 3 points : le com­plice de John Wall est dans les starts. Tou­jours à l’Est, Has­san Whi­te­side croise les doigts pour que Mia­mi réus­sisse un meilleur dé­part que l’an der­nier. Le 26 jan­vier 2017, au mo­ment de l’an­nonce des rem­pla­çants, le Heat avait un re­cord de 16-30 et il était 14e de sa Confé­rence. Whi­te­side ca­ra­co­lait chez les pi­vots avec une moyenne de 16.9 points, 13.9 re­bonds et 2 blocks, en shoo­tant à 55%. Il était res­té à South Beach au lieu de dé­cou­vrir Bour­bon Street. In­juste. Tous sont pré­ve­nus. Il faut des stats et bien dé­bu­ter la sai­son pour al­ler dé­li­rer à L.A. en 2018.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.