LE RAP­PEUR MEEK MILL FAN DES SIXERS

Mondial Basket - - AROUND 20 ANS PLUS TARD -

Le rap East Coast fait tou­jours des car­tons et Meek Mill en est l’un des meilleurs am­bas­sa­deurs. Ré­cem­ment, Ro­bert Rih­meek Williams - de son vrai nom - a pas­sé plus de temps en pri­son que dans les stu­dios. In­car­cé­ré en no­vembre der­nier pour une his­toire de drogue sur Phil­ly, Meek Mill a été li­bé­ré juste à temps, fin avril, pour suivre les Sixers qui ef­fec­tuaient leur re­tour en playoffs. La porte de la pri­son était à peine ou­verte que Mill a pris un hé­li­co­ptère. Ce­la lui a per­mis de dé­bou­ler avant le der­nier match du 1er tour contre Mia­mi. Meek est un hé­ros dans la ville de l’amour fra­ter­nel (Ci­ty of bro­ther­ly love). Il a ain­si fait ré­son­ner la fa­meuse cloche « Li­ber­ty bell », sym­bole de Phi­la­del­phie, de­vant 21 000 fans en liesse.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.