3 QUES­TIONS A… Dwyane WADE

Mondial Basket - - Miami Heat -

MON­DIAL BAS­KET : Pour­quoi as-tu pris la dé­ci­sion de rem­pi­ler une sai­son si tard ? Dwyane WADE : Parce que je ne trou­vais pas fa­ci­le­ment de ré­ponses à mes in­ter­ro­ga­tions… Est-ce que j’en suis ca­pable phy­si­que­ment ? Est-ce que je peux me le­ver tous les ma­tins pour le faire ? Est-ce que je peux mar­cher avec des cour­ba­tures chaque jour ? Est-ce que je peux gé­rer les dé­pla­ce­ments ? Est-ce que je peux res­ter loin de ma fa­mille ? Est-ce que c’est égoïste de conti­nuer à res­ter éloi­gné de sa fa­mille ? Toutes ces choses peuvent sem­bler mi­nimes mais pour moi, elles étaient im­por­tantes. J’ai le sen­ti­ment d’avoir été la prio­ri­té de ma fa­mille pen­dant des an­nées, pour les bonnes rai­sons. MB : Le Heat t’a mis la pres­sion pour que tu restes ? D.W. : J’ai tou­jours fait les choses à ma fa­çon. Que ce soit bien ou pas, j’en suis là parce que j’ai fait les choses en fonc­tion de ce qui était bien pour moi et pour ma fa­mille. Et ce dont j’ai eu en­vie, c’est de leur de­man­der de m’ac­com­pa­gner pour une der­nière danse, une der­nière sai­son. C’est tout. J’ai don­né tout ce que j’avais au bas­ket et j’en suis heu­reux. Je vais tout don­ner pour cette der­nière an­née. Je vais don­ner tout ce qu’il me reste. MB : Est-ce la sai­son du plai­sir pour toi ?

D.W. : Je veux tout don­ner au Heat une der­nière fois. Pro­fi­tons-en ! Pre­nons du plai­sir à tra­vers cette der­nière an­née. Trans­for­mons l’es­sai avec cette jeune équipe et écri­vons en­semble notre propre his­toire, en marge de ma fin de car­rière. En­semble.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.