Ste­phen CUR­RY 3 QUES­TIONS A…

Mondial Basket - - Golden State Warriors -

MON­DIAL

BAS­KET : Com­ment ar­rive-t-on à se mo­ti­ver en par­tant ar­chi-fa­vo­ri ? Ste­phen CUR­RY : On en veut plus, tout sim­ple­ment. On veut réus­sir le dé­fi ul­time de ga­gner le titre tous les ans. C’est pour ça qu’on ne compte pas les heures, chaque jour, pour avoir le bon état d’es­prit, être prêt phy­si­que­ment, ti­rer le meilleur d’une car­rière vrai­ment courte et es­sayer d’ob­te­nir le maxi­mum de titres pos­sible. J’ai le sen­ti­ment d’avoir at­teint mon zé­nith et je veux res­ter à ce ni­veau le plus long­temps pos­sible. J’ai de su­per co­équi­piers et je joue pour une su­per fran­chise. On a une op­por­tu­ni­té de réa­li­ser une chose rare : ga­gner trois titres de suite.

MB : L’ar­ri­vée de Cou­sins semble tuer tout sus­pense…

S.C. : Il y a beau­coup d’en­thou- siasme à pro­pos de ce qu’il peut ap­por­ter. On sait com­ment on veut jouer. On a mon­tré nos forces avec un cinq po­ly­va­lent, qui joue vite, qui par­tage la balle, qui la fait cir­cu­ler, avec beau­coup de monde im­pli­qué… Mais DeMar­cus pos­sède un pro­fil de sco­reur au poste bas qu’on n’a ja­mais vrai­ment eu. Après, ceux qui pensent que ce se­ra fa­cile pour nous ne connaissent pas le bas­ket !

MB : L’ar­ri­vée de ton ri­val Le­Bron James dans la Confé­rence Ouest te fait-elle « peur » ?

S.C. : Ça va juste éle­ver le ni­veau de com­pé­ti­tion en­core un peu plus, y com­pris pour nous. Ce se­ra sym­pa pour les fans, on s’af­fron­te­ra da­van­tage en sai­son ré­gu­lière et peut-être aus­si, qui sait, en playoffs. La Confé­rence Ouest s’est en­core ren­for­cée avec l’ar­ri­vée de Le­Bron mais il fau­dra tou­jours nous battre !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.