Vic­tor OLA­DI­PO

Mondial Basket - - Indiana Pacers -

Après une sai­son de feu, Vic re­part au com­bat. C’est lui, main­te­nant, le boss de la fran­chise. Ses dé­buts dans l’In­dia­na ont été une réus­site to­tale alors qu’il avait été en souf­france un an plus tôt à Ok­la­ho­ma Ci­ty, dans l’ombre du tout-puis­sant Rus­sell West­brook. Ola­di­po s’est éman­ci­pé à In­dia­na­po­lis en rap­por­tant du sco­ring et en don­nant le tem­po en dé­fense. Plus de 23 points de moyenne à 47.7% aux shoots et plus de 37% der­rière l’arc. Ce­lui qui avait été draf­té par Or­lan­do il y a cinq ans a pas­sé le Cap Horn pour être All-Star et Most Im­pro­ved Player. Le meilleur in­ter­cep­teur de la Ligue a dé­mon­tré qu’il pou­vait jouer des deux cô­tés du ter­rain et por­ter une équipe jus­qu’en playoffs. Un gar­çon gé­né­reux dans l’ef­fort comme lui est du pain bé­ni pour le coach, Nate McMillan. Il a été ré­com­pen­sé de son bou­lot en étant re­te­nu dans la meilleure équipe dé­fen­sive et dans la All-NBA Third team, avec Ste­phen Cur­ry, Jim­my But­ler, Paul George et Karl-An­tho­ny Towns. Son pro­chain ob­jec­tif ? « Confir­mer. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.