Mag Bay

Le ré­cent chan­tier ca­li­for­nien pré­sen­tait pour la pre­mière fois son Mag Bay, un fi­shing de 33 pieds aux lignes ten­dues et au pro­fil épu­ré. Si l’es­thé­tique est mise en avant, la ca­rène à steps n’en est pas moins ef­fi­cace et ne de­mande qu’une mer un peu for

Moteur Boat Magazine - - SOMMAIRE - TEXTE: FRAN­ÇOIS PA­RIS. PHOTOS: VIR­GI­NIE PELA G AL­LIE T DR.

Mag Bay est le rac­cour­ci de Mag­da­le­na Bay, dans l a par­tie basse de la Ca­li­for­nie, ré­gion à proxi­mi­té de l aquelle s’est im­plan­té ce jeune chan­tier qui fê­te­ra cette an­née ses trois ans d’exis­tence. Il faut bien re­con­naître qu’il n’est pas tou­jours fa­cile de se dé­mar­quer de la concur­rence lors­qu’un chan­tier amé­ri­cain se spé­cia­lise dans le sec­teur du fi­shing. C’était en­core plus vrai à l’oc­ca­sion du Mia­mi Boat Show, où l’abon­dance de ce type d’uni­té peut faire pas­ser ces opens ul­tra-mo­to­ri­sés pour des ba­teaux fi­na­le­ment très com­muns. Pour­tant, au mi­lieu de tous ces fi­shings, l’un dé­tonne, en par­ti­cu­lier par son style et la qua­li­té de ses fi­ni­tions. « Le concept re­pose sur une po­ly­va­lence que n’ont pas for­cé­ment nos concur­rents », ex­plique Phil Bourque, l’un des trois as­so­ciés à la tête du chan­tier. Le construc­teur mise sur un ba­teau confor­table pour des sor­ties en fa­mille, ain­si que sur un équi­pe­ment ul­tra-com­plet et dé­dié à la pêche

pour ceux qui sou­haitent ta­qui­ner le pois­son. « Le tout est d’être ca­pable de ma­rier les deux sans dé­na­tu­rer le pro­duit. » Il faut bien re­con­naître que, de ce cô­té, le pa­ri est réus­si. Les fi­ni­tions sont ex­cep­tion­nelles, comme l’at­teste le lo­go du chan­tier gra­vé jusque dans les bondes d’éva­cua­tion si­tuées en fond de coffre, ou le ta­bleau élec­trique qui fe­rait presque figue d’oeuvre d’art, ain­si ex­po­sé der­rière une vitre dans la ca­bine.

Un pas­sage en mer ex­cep­tion­nel

Du cô­té de l’es­thé­tique, un ef­fort a été réa­li­sé au ni­veau du ta­bleau ar­rière, avec des ar­ron­dis qui rap­pellent ceux du nou­veau Ch­ris-Craft 30 Pi­lo­thouse. Dans sa ver­sion stan­dard, l’ar­rière du lea­ning-post dis­si­mule une gla­cière mon­tée sur rails. Mais une autre as­sise op­tion­nelle a été dé­ve­lop­pée pour in­té­grer le sys­tème Sea­kep­per, un gy­ro­scope qui per­met de ré­duire consi­dé­ra­ble­ment l’ef­fet de la houle à bord, en na­vi­ga­tion comme à l’ar­rêt. Le mo­dèle es­sayé n’ était pas équi­pé du Sea­kep­per, mais la sta­bi­li­té en na­vi­ga­tion reste tout à fait ho­no­rable. Le Mag Bay ne lève que très peu le nez au dé­jau­geage et ses flaps ne servent pra­ti­que­ment pas. Le pas­sage dans les vagues est lui aus­si ex­cep­tion­nel, et l’uni­té dé­passe 45 noeuds en vi­tesse de pointe avec une paire de 300 che­vaux Ya­ma­ha. ■

Le bain de so­leil avant peut re­ce­voir au moins deux per­sonnes qui se­ront ins­tal­lées très confor­ta­ble­ment, dans le sens de la marche.

Preuve que le sou­ci du dé­tail n’est pas un vain mot à bord : le sup­port du vo­lant est en bois ver­ni.

Comme la plu­part des fi­shings au­jourd’hui, le Mag Bay pro­pose une porte la­té­rale de sé­rie si­tuée à tri­bord.

La des­cente est un peu raide, mais la ca­bine a le mé­rite d’of­frir des WC ma­rins et un la­va­bo.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.