MTI 340X

C’est la nou­velle équa­tion de ce Mia­mi Boat Show : deux coques ad­di­tion­nées à deux mo­teurs de 400 che­vaux donnent une vi­tesse de 90 noeuds… Le 340X, der­nier-né du chan­tier MTI, n’est pas avare en sen­sa­tions fortes !

Moteur Boat Magazine - - SOMMAIRE - TEXTE: FRAN­ÇOIS PA­RIS. PHOTOS: VIR­GI­NIE PELA GAL LI.

Que les pê­cheurs à la re­cherche de por­te­cannes passent leur che­min… Dé­sor­mais, c’est un autre monde qui s’ouvre au plai­san­cier. D’ailleurs, s’agit-il en­core de plai­sance ? Ce MTI 340X dé­tonne et il faut bien re­con­naître qu’il est dif­fi­cile de trou­ver un point com­mun avec nos ba­teaux « tra­di­tion­nels ». Certes, sa mo­to­ri­sa­tion to­tale de 800 che­vaux (deux Mer­cu­ry Ra­cing 400R) peut sem­bler com­mune, si­non faible au re­gard des uni­tés que nous tes­tons par­fois. Mais là s’ar­rêtent les com­pa­rai­sons. Ce 340X est le plus pe­tit mo­dèle ja­mais pro­duit par MTI. Après deux ans de re­cherche et de dé­ve­lop­pe­ment, Tim Gal­la­gher a mis au point cette ca­rène à deux coques, ce qui est as­sez rare pour ce chan­tier. Le choix de mo­teurs hors­bord en guise de pro­pul­sion est lui aus­si à mar­quer d’une pierre blanche. C’est donc un ba­teau aty­pique sur toute la ligne. Op­ter pour une telle ca­rène s’ex­plique avant tout par le fait qu’elle af­fiche une belle lar­geur, signe d’une meilleure sta­bi­li­té à haute vi­tesse et est sur­tout plus simple à pi­lo­ter. Avec ce 340X, MTI sou­haite sé­duire une clien­tèle à la

re­cherche de per­for­mances, mais sans les in­con­vé­nients d’une forte mo­to­ri­sa­tion in-bord. Avec une vi­tesse de pointe de 104 noeuds (119 mph), l’en­gin n’est pas à mettre entre toutes les mains... Im­pa­tients, nous at­ten­dons, ca­lés dans des sièges ba­quets, deux à l’avant, quatre à l’ar­rière. Le pre­mier tour de chauffe com­mence au­tour du ba­teau de notre pho­to­graphe. Tim en­chaîne les vi­rages à plus de 50 noeuds, sans que l’uni­té ne gîte ou dé­rape. Le mo­ment de pas­ser aux choses sé­rieuses est ve­nu : les 400R montent dans les tours, et les di­zaines du comp­teur s’égrainent à me­sure que le ba­teau prend de la vi­tesse. L’ac­cé­lé­ra­tion est ful­gu­rante, lais­sant sur place les fi­shings pour­tant da­van­tage mo­to­ri­sés. Le « po­ker run » se fe­ra en so­lo ! La barre des 60 no euds est al­lè­gre­ment fran­chie, les 70 noeuds sont dé­jà der­rière nous ; quant aux 80 noeuds, ils se­ront at­teints sans dif­fi­cul­té, et même dé­pas­sés (90 noeuds). L’état de la mer, un peu cha­hu­tée par les sillages des ba­teaux, nous em­pê­che­ra d’al­ler au-de­là. Que l’on se rass ur e, les sen­sa­tions étaient quand même au ren­dez-vous ! ■

Deux ran­gées de sièges ba­quets, po­si­tion­nés au ras du plan­cher dans le cock­pit, ac­cueillent six per­sonnes maxi­mum. Le pare-brise pro­tège bien le pi­lote et le co­pi­lote. À l’ar­rière, le vent se fait da­van­tage sen­tir. Ce MTI 340X est do­té des nou­veaux Mer­cu­ry Ra­cing 400R dé­voi­lés en avant-pre­mière à Mia­mi dans leur fi­ni­tion Car­bon Edi­tion. Cette ver­sion s’ajoute à celles des Phan­tom Black et Cold Fu­sion White.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.