Pour­quoi les yachts quittent la France…

Moteur Boat Magazine - - SILLAGE -

Sur la Côte d’Azur, la dé­ban­dade a com­men­cé : le chiffre d’af­faires en es­cale du port de Saint-Tro­pez au­rait bais­sé de 30 % de­puis le dé­but de l’an­née. Quant à la rade de Tou­lon, elle se­rait à – 40 %, à tel point que les élus qui pré­sident res­pec­ti­ve­ment la ré­gion, la mé­tro­pole ni­çoise et l’ag­glo­mé­ra­tion de Tou­lon, Re­naud Mu­se­lier, Ch­ris­tian Es­tro­si et Hu­bert Fal­co, ont aler­té l’Ély­sée pour dé­non­cer une si­tua­tion qui ne cesse d’em­pi­rer. En cause, une nou­velle taxe so­ciale très contrai­gnante et l’aug­men­ta­tion dé­rai­son­nable d’une taxe fis­cale bien connue. Pour le so­cial, il s’agit d’un dé­cret de 9 mars 2017, qui oblige les ar­ma­teurs à co­ti­ser pour leurs ma­rins, quelle que soit leur na­tio­na­li­té, lorsque ceux-ci res­tent plus de trois mois dans un port fran­çais. Un vé­ri­table péage so­cial ! Cette me­sure touche prin­ci­pa­le­ment les plus grands yachts, dont les ré­no­va­tions bis­an­nuelles durent par­fois plus d’un tri­mestre. C’est ain­si que Mo­na­co Ma­rine vient de perdre une com­mande pour un yacht de 152 mètres, par­ti faire sa ré­vi­sion gé­né­rale en Espagne. Pour le fis­cal, même at­ti­tude de l’ad­mi­nis­tra­tion fran­çaise et même ob­ses­sion de « faire payer les riches » : la taxa­tion du ga­soil en France est telle que faire le plein dans un port de la Côte d’Azur fi­nit par coû­ter net­te­ment plus cher qu’en Italie ou en Espagne. Après avoir fait fuir ces der­nières an­nées de si nom­breuses grandes for­tunes fran­çaises, il se­rait dom­mage de faire fuir éga­le­ment les plus for­tu­nés de nos tou­ristes étran­gers qui viennent, avec leurs grands yachts de prestige, dé­pen­ser leurs mil­lions sur la Côte d’Azur.

La fuite des yachts hors de nos fron­tières se tra­duit par un manque à ga­gner pour tout le sec­teur

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.