Far­niente ou pêche ?

Moteur Boat Magazine - - ESSAI -

Sous ses al­lures de pê­cheur spor­tif, le 750 CC sait tout de même re­ce­voir avec ses deux por­tillons qui per­mettent d’em­bar­quer par l’ar­rière et le cock­pit en ap­pa­rence très dé­pouillé qui se trans­forme en sym­pa­thique coin re­pas pour quatre per­sonnes, le tout en à peu près trois se­condes grâce aux deux ban­quettes et à une table es­ca­mo­tables… Le must ! La pe­tite table ne suf­fi­ra pas vrai­ment pour un dî­ner aux chan­delles, mais rem­pli­ra am­ple­ment son of­fice pour un pique-nique. En vue d’une par­tie de pêche, il suf­fit de ra­battre le tout pour ob­te­nir un es­pace par­fai­te­ment dé­ga­gé, et pour­vu – en op­tion – de porte-cannes sur la cas­quette de ti­mo­ne­rie.

Un so­la­rium avant est pos­sible

À bord du 750 DC, il ne se­ra pas trop ques­tion de pêche, mais le cock­pit sort le grand jeu pour le far­niente et les re­pas. En po­si­tion XL, le so­la­rium cen­tral me­sure presque 2 mètres de lon­gueur et 1,50 mètre de lar­geur maxi­male. La très belle table pliante en teck et in­ox (en standard !) per­met des re­pas confor­tables à quatre ou cinq, le tout à l’ombre du grand bi­mi­ni dis­pa­rais­sant sous la ban­quette ar­rière. Le re­vê­te­ment de sol est en Cer-Deck (op­tion), un concur­rent ita­lien du Flexi­teek qui offre les mêmes avan­tages : an­ti­dé­ra­pant et très confor­table, sur­tout pieds nus.

En confi­gu­ra­tion pêche, le cock­pit est pro­fond et pro­tec­teur. Il fau­dra re­ti­rer le bi­mi­ni pour ne pas être gê­né par les mon­tants in­ox.

Le salon ar­rière (table et ban­quettes) se met en place et se re­plie en trois se­condes, montre en main. Ex­tra. 750CC

Très convi­vial, le car­ré de cock­pit per­met d’en­vi­sa­ger des re­pas à quatre ou cinq per­sonnes au­tour de la belle table en teck. Il se conver­tit en un grand so­la­rium : 1,92 mètre par 1,50 mètre. La sel­le­rie est de très belle qua­li­té.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.