Dark mat­ter*

Moto Journal - - EXCLUSIF -

Em­ployer la fibre de car­bone sur des élé­ments struc­tu­raux comme le cadre ou le bras os­cil­lant d'une mo­to n'est pas une chose ai­sée. Dé­jà parce que, contrai­re­ment à un mé­tal, les fibres de car­bone ne pos­sèdent pas les mêmes ca­rac­té­ris­tiques mé­ca­niques dans tous les sens (on parle alors d'ani­so­tro­pie). Pour faire simple, les fibres de car­bone sont sur­tout ré­sis­tantes dans le sens de la fibre. Ce­la si­gni­fie que, pour ob­te­nir une pièce ré­sis­tante dans tous les sens (et c'est né­ces­saire dans le cas d'un cadre qui su­bit des contraintes mé­ca­niques dans de nom­breuses di­rec­tions), il faut su­per­po­ser des nappes de fibres dans dif­fé­rentes di­rec­tions, cha­cune des nappes de­vant elle-même être un maillage ri­gou­reux de fibres de car­bone. En­suite, parce que les nappes doivent être em­pi­lées ma­nuel­le­ment et en­duites de ré­sine (c'est l'en­semble ré­sine et nappes de fibre qui forme ce qu'on ap­pelle un ma­té­riau com­po­site). L'en­semble doit en­suite être cuit plu­sieurs fois dans un four au­to­clave (sous vide) à des tem­pé­ra­tures et des du­rées pré­cises. En­fin, parce qu'à la fin de ce long pro­ces­sus qui in­tro­duit beau­coup d'opé­ra­tions ma­nuelles, chaque pièce ter­mi­née doit être contrô­lée se­lon des pro­cé­dés non-des­truc­tifs (em­ployés dans l'aé­ro­nau­tique).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.