Froid, moi ? Ja­mais !

Moto Journal - - VOYAGE -

Le prin­ci­pal en­ne­mi du mo­to­cy­cliste est la pluie. Contre le froid, on se pré­cau­tionne ai­sé­ment. Sur­tout lors­qu’il est im­pla­ca­ble­ment sec comme c’est le cas pen­dant l’hi­ver mon­gol. Aus­si n’eûmes-nous pas tel­le­ment à nous plaindre des tem­pé­ra­tures de - 30° que nous ren­con­trâmes sur le lac ge­lé aux­quelles s’ajou­tait la mor­sure du vent re­la­tif. Le se­cret est de se pro­té­ger par un em­pi­le­ment de couches. Pour les jambes, nous n’avons pas trou­vé mieux que de re­cou­vrir nos col­lants de laine par un pan­ta­lon de cuir épais ha­pal (www.cha­pal.fr). Tout comme les ré­pliques de blou­sons de pi­lote de l’aé­ro­pos­tale ou de la Royal Air Force. Pour les mains, il se­rait bon que les mo­to­cy­clistes de l’hi­ver em­por­tassent des moufles d’al­pi­nisme. Pen­ser à les en­le­ver pour jouer aux échecs, le soir, sous la yourte. On peut ajou­ter des man­chons de poi­gnées si l’on souffre d’une cir­cu­la­tion épais­sie par l’al­cool ou les mé­di­ca­ments. Quant aux bottes, rien ne vaut une paire de Go­loks, bottes en cuir four­rées de laine ori­gi­naires de Mand­chou­rie. Pour les dé­cou­vrir : www.go­loks.com ; pour se les pro­cu­rer : cds@ca­ra­vane-lio­tard.com

Les jour­nées passent dans l’al­ter­nance des pay­sages or­don­nan­cés par l’hi­ver. Nous al­ter­nons les bi­vouacs sous la tente, les haltes dans les mai­sons d’éle­veurs, les nuits sous la yourte et les vi­sites au cam­pe­ment d’éle­veurs de rennes. Les soi­rées servent à se sou­ve­nir de la splen­deur du jour écou­lé.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.