L’élec­trique, éco­lo ou pas ?

Ce­la ar­rive par­fois. On croit se po­ser une ques­tion simple, mais plus on se penche sur le su­jet, plus ça de­vient com­pli­qué. Ther­mique, élec­trique, éco­lo­gie, tran­sport, en­vi­ron­ne­ment… Des termes qu’il n’est, ap­pa­rem­ment, pas fa­cile d’as­so­cier.

Moto Journal - - SOMMAIRE - PAR Au­ré­lien Ra­néa, PHO­TOS Su­zu­ki et Ze­ro

On n’avait peu d’es­poir de trou­ver des études sur la mo­to. Trop peu de vé­hi­cules pro­duits ou ven­dus. Mais on es­pé­rait pou­voir cho­per des re­pères dans l’au­to, ce qui au­rait pu nous four­nir des ten­dances sur notre do­maine de pré­di­lec­tion. Quelques re­cherches sur le net et là, bingo ! « Les im­pacts sur l’en­vi­ron­ne­ment des vé­hi­cules élec­triques et ther­miques », une étude réa­li­sée fin 2013 par l’agence De l’en­vi­ron­ne­ment et de la Mai­trise des Ener­gies (ADEME, pour les in­times). Cette ana­lyse du cycle de vie com­plète d’un vé­hi­cule, en France et en Al­le­magne, prend en compte plu­sieurs points, comme la consom­ma­tion d’éner­gie pri­maire, les ef­fets sur le chan­ge­ment cli­ma­tique, l’impact sur l’épui­se­ment des res­sources, le potentiel d’aci­di­fi­ca­tion, le phé­no­mène d’eu­tro­phi­sa­tion de l’eau et la pol­lu­tion de l’ozone. Il en res­sort des don­nées in­té­res­santes. Par exemple, que la fa­bri­ca­tion d’une au­to élec­trique pro­duit plus de gaz à ef­fet de serre, mais que la courbe s’in­verse à par­tir de 50 000 km par­cou­rus. Que l’ex­trac­tion de co­balt et de ni­ckel, qui entrent dans la com­po­si­tion des bat­te­ries, plombent l’impact ther­mique des vé­hi­cules élec­triques. Ou en­core que la créa­tion de pol­lu­tion lo­cale en mi­lieu ur­bain est lar­ge­ment en fa­veur de l’élec­trique dès 60 000 km. Mais là, on parle d’au­to­mo­biles. D’au­tant que cette étude n’a pas man­qué d’être cri­ti­quée pour ses écueils, no­tam­ment par le site l’au­to­mo­bile propre, qui sou­ligne, ce­pen­dant, que c’est la plus sé­rieuse qu’ils aient pu lire sur le su­jet. de l’éner­gie, il pol­lue. » On est bien d’ac­cord avec Fran­çois Bes­tel de Ze­ro Mo­tor­cycle France. « En re­vanche, quand on conduit une mo­to élec­trique, pour­suit-il, il n’y a pas de pol­lu­tion di­recte. Et le jour où on pro­dui­ra la ma­jo­ri­té de l’élec­tri­ci­té de fa­çon éco­lo­gique, on au­ra tout ga­gné.» Même son de cloche du cô­té de Yoann Nuss­bau­mer d’au­to­mo­bile-propre. com : « La fa­bri­ca­tion et le re­cy­clage des bat­te­ries est une vraie ques­tion. On en est bien conscients. Mais on sait pro­duire de l’élec­tri­ci­té propre alors qu’on ne sait pas faire du die­sel propre. » Certes, mais au­jourd’hui l’élec­tri­ci­té c’est avant tout le nu­cléaire en France, ou les cen­trales à char­bon dans pas mal de pays comme l’al­le­magne ou la Chine. Et tout ça jette un flou sur les réels bé­né­fices éco­lo­giques des vé­hi­cules élec­triques. Alors OK, il reste le vé­lo, mais en­core faut-il qu’il n’ait pas été ache­mi­né du bout du monde sur un énorme porte-contai­ner. Pas simple, on vous dit.

1

ET LA MO­TO ?

« Quand l’être hu­main construit quelque chose ou pro­duit Il y a dix ans dé­jà, Su­zu­ki sor­tait ce pro­to élec­trique Cross Cage qui n'a pas eu de suite… pour le mo­ment !

[1] Dans l'usine ca­li­for­nienne de Ze­ro Mo­tor­cycles, une bat­te­rie… de bat­te­ries en test !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.