KA­WA­SA­KI NIN­JA 400

400 COÛT

Moto Journal - - NOUVEAUTÉS - PAR Mat­thieu Cay­rol PHO­TOS Ka­wa­sa­ki

Re­gard af­fû­té, ca­ré­nage digne de ce­lui des su­per­spor­tives de la marque, dé­co fla­shy… Avec ses 45 ch, la nou­velle Ka­wa­sa­ki Nin­ja 400 a tout pour plaire, sur­tout aux ti­tu­laires du per­mis A2.

Sous sa robe acé­rée, cette nou­velle spor­tive fait illu­sion. Et pour­tant, elle est ani­mée par un pe­tit bouilleur 45 ch à deux cy­lindres pa­ral­lèles. Une puis­sance mo­deste, mais qui per­met aux nom­breux ti­tu­laires du per­mis A2 (li­mi­té à 47,5 ch) d’ac­cé­der au monde des spor­tives. Feux à leds, lignes ten­dues, co­lo­ris vert pé­tard, la Ka­wa­sa­ki Nin­ja 400 fait tout pour at­ti­rer le re­gard. Certes, la so­no­ri­té de­vrait être plus feu­trée que celle d’une ZX-10R, mais l’équi­pe­ment est là. Un gros compte-tours prend place au centre du ta­bleau de bord, des plus com­plets, et la po­si­tion de conduite semble as­sez dé­con­trac­tée. L’ac­cès de­vrait d’ailleurs être ai­sé, car la selle culmine à seule­ment 785 mm : idéal pour les pi­lotes en herbe et les pe­tis ga­ba­rits. La Nin­ja 400 fait ap­pel à un cadre treillis tu­bu­laire en acier comme sa (très) grande soeur H2. Comme sur les spor­tives de plus forte cy­lin­drée, la lon­gueur du bras os­cil­lant a été pri­vi­lé­giée pour amé­lio­rer la mo­tri­ci­té. Le mo­teur par­ti­cipe aus­si à la ri­gi­di­té de l’en­semble. A 168 kg avec les pleins, elle est 8 kg plus lé­gère que la Nin­ja 300 qu’elle rem­place, tout en étant plus puis­sante. Les in­gé­nieurs se sont ap­pli­qués à conce­voir un mo­teur aus­si com­pact que le 300 cm3. Ce bloc a été re­vu de fond en comble, et re­çoit des arbres à cames for­gés, des in­jec­teurs po­si­tion­nés au plus près des sou­papes d’ad­mis­sion, une boîte à air agran­die et un échap­pe­ment mo­di­fié pour op­ti­mi­ser le ren­de­ment et maxi­mi­ser les per­for­mances. Le frei­nage, cou­plé à un ABS Nis­sin, est confié à un unique disque de 310 mm, comme sou­vent dans la ca­té­go­rie. Ce­lui-ci est em­prun­té à la ZZR 1400 et pin­cé par un étrier à deux pis­tons qui prend place sur le four­reau

droit de la fourche (conven­tion­nelle et non ré­glable). Le mo­no-amor­tis­seur ar­rière peut s’ajus­ter en pré­charge. Avec 399 cm3, on ne peut s’at­tendre à un couple ti­ta­nesque, mais le poids conte­nu com­pense en par­tie ce dé­fi­cit de coffre. Tou­jours dans un sou­ci de fa­ci­li­té, l’em­brayage re­court à un sys­tème li­mi­tant l’ef­fort au le­vier de 20%. Ce­pen­dant, le plus gros frein à l’achat pour ce genre de mo­to se­ra sû­re­ment son ta­rif, qui de­vrait avoi­si­ner les 5 700 € et flir­ter avec ce­lui des ma­chines de plus grosse cy­lin­drée.

5 700 €* 45 ch 168 kg Dis­po dé­but 2018*

La Nin­ja 400 a em­prun­té le comp­teur de sa grande soeur, la Nin­ja 650. Large compte-tours cen­tral et écran mo­no­chrome, la pré­sen­ta­tion est soi­gnée et les in­for­ma­tions nom­breuses : or­di­na­teur de bord, jauge d'es­sence, tem­pé­ra­ture mo­teur, in­di­ca­teur de rap­port en­ga­gé... Rien ne manque. Par ailleurs, on trouve une pra­tique prise 12V au ca­ta­logue d'ac­ces­soires pour re­char­ger son GPS. Deux co­lo­ris sont pro­po­sés : vert (KRT Edi­tion) et noir.

Sous ses airs de spor­tives éner­vée, la Ka­wa­sa­ki Nin­ja 400 est ani­mée par un bi­cy­lindre en ligne de 400 cm3 qui dé­ve­loppe 45 ch. Elle est donc ac­ces­sible aux ti­tu­laires du per­mis A2. La po­si­tion de conduite de­vrait être dé­con­trac­tée et l'ac­ces­si­bi­li­té de bon ni­veau grâce à sa faible hau­teur de selle. A l'avant, comme à l'ar­rière, l'éclai­rage est confié à des leds.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.