VERS UNE RÉ­DUC­TION DES ES­SAIS HI­VER­NAUX

Moto Journal - - MOTO 2 -

Avec 19 GP pré­vus l'an pro­chain et 20 en 2019, il était lo­gique que la com­mis­sion de GP ré­duise les es­sais Motogp. L'an pro­chain, peu de mo­difs : on garde deux jours de tests post-gp à Va­lence, trois ses­sions de trois jours hors d'eu­rope en dé­but d'année (Ma­lai­sie, Thaï­lande et Qa­tar), plus des tests d'une jour­née après les GP (Je­rez, Bar­ce­lone, Br­no). Ce­pen­dant, les teams of­fi­ciels n'au­ront plus que cinq jours d'es­sais avec leurs pi­lotes of­fi­ciels au lieu de neuf. De plus, après la trêve hi­ver­nale, seules trois jour­nées d'es­sais pri­vés se­ront per­mises. Mais sur des cir­cuits où les courses n'ont pas en­core eu lieu. Ce­ci pour évi­ter ce qui s'est pas­sé cette année, où les teams d'usine ont ga­gné par­tout où ils avaient tes­té : Yam au Mans, Du­ca­ti au Mu­gel­lo et à Bar­ce­lone, Hon­da à Br­no. Une si­tua­tion qui, de plus, désa­van­tage les teams sa­tel­lites face aux usines. En­fin, plus d'es­sais lors de la pause es­ti­vale, entre le 16 juillet et le 2 août en 2018. En 2019, le nombre de tests hors d'eu­rope se­ra ré­duit à deux. Et les usines de­vront ca­ser deux des cinq jours d'es­sais pri­vés avec leurs pi­lotes of­fi­ciels entre le der­nier GP et le 30 no­vembre.

Jo­hann Zar­co lors des es­sais de pré­sai­son au Qa­tar, au dé­but de 2017.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.