3// Mo­to3 : Mir cou­ron­né

Moto Journal - - MOTO GP -

Sei­zième tour. Joan Mir, qui a réus­si à se mé­na­ger deux dixièmes d’avance sur le pa­quet de sept fu­rieux à ses trousses, reste concen­tré. Ro­dri­go et Bas­tia­ni­ni tentent de re­ve­nir à l’as­pi, et Fe­na­ti, le seul en­core ma­thé­ma­ti­que­ment ca­pable de lui contes­ter le titre, est sixième. Mais, à l’ap­proche du 17e tour, une averse s’abat sur le vi­rage 1. La course ayant été dé­cla­rée sèche, on sort les dra­peaux rouges. Les deux tiers de la course ayant été fran­chis au 15e tour, la course est dé­cla­rée com­plète, le pas­sage sur la ligne au 16e tour dé­ter­mi­nant le po­dium : Mir pre­mier, Loi deuxième et Mar­tin troi­sième. A vingt ans, Joan signe une saison qua­si­par­faite : onze po­diums, dont neuf vic­toires, en seize courses. « Je tra­vaille de­puis des an­nées pour ça, et je peux en­fin le dire : je suis cham­pion du monde. C’est ex­tra­or­di­naire ! » De­puis Va­len­ti­no Rossi en 1997, au­cun pi­lote n’était par­ve­nu à dé­cro­cher un titre dès sa deuxième année en cham­pion­nat du monde. « Il n’est pas sûr qu’il ait le po­ten­tiel pour faire de même en Mo­to2 et en Motogp » [comme l’avait fait Vale en 250 et 500], ana­lyse son chef in­gé­nieur Ch­ris­tian Lund­berg. Mais cette année, à vingt ans, il a vrai­ment très bien bos­sé.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.