L’es­prit de la loi

Moto Journal - - NOUVEAUTES - Pa­trick, de Pa­ris 13e

Pièces jointes dans l’ordre : 12, place Den­fert-rochereau, Pa­ris 14e ; 43, rue de Pa­ra­dis, Pa­ris 10e ; 53, ave­nue d’ita­lie, Pa­ris 13e. Voi­ci les trois en­droits où je me suis fait ver­ba­li­ser pour sta­tion­ne­ment sur trot­toir (35 € à chaque fois) et avec, en plus, rue de Pa­ra­dis, en­lè­ve­ment de­man­dé. On ju­ge­ra de la gêne que j’exer­çais sur les pié­tons. A la li­mite, rue de Pa­ra­dis, ça peut être li­ti­gieux, mais pour les autres… Je pré­cise que rue de Pa­ra­dis et ave­nue d’ita­lie, c’est la même se­maine, en sep­tembre. Evi­dem­ment, si, à chaque fois, je me suis ga­ré sur le trot­toir, c’est qu’il n’y avait au­cun em­pla­ce­ment deux-roues à proxi­mi­té ou que ceux-ci étaient pleins. Il y a la loi et l’es­prit de la loi, et j’es­time que si un deux-roues ne gêne pas le pas­sage des pié­tons, il est in­juste d’être ver­ba­li­sé. Idée que par­tagent un cer­tain nombre d’agents de la cir­cu­la­tion que j’ai in­ter­ro­gés. En­core au­jourd’hui, place d’ita­lie vers 16 heures, un ca­mion vert et blanc “Lutte contre la pol­lu­tion” ar­rê­tait et ver­ba­li­sait tous les vé­hi­cules sans vi­gnette, deux-roues in­clus. Anne Hi­dal­go et son équipe veulent chas­ser tous les vé­hi­cules ther­miques. Si en­core l’offre de trans­ports en com­mun était à la hau­teur de cette vo­lon­té, ça pour­rait se dis­cu­ter, mais c’est très loin d’être le cas. Vé­tus­té, re­tards, etc. On di­rait qu’anne Hi­dal­go sou­haite que Pa­ris de­vienne uni­que­ment une ville tou­ris­tique sans ha­bi­tants.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.