Au gui­don, la Su­zu­ki fait ou­blier son phy­sique in­grat. Com­plète, fa­cile et agréable : on ne de­mande pas mieux

Moto Journal - - COMPARATIF -

ver­sion à trans­mis­sion ro­bo­ti­sée DCT. Du coup, plus de sé­lec­teur ni de le­vier d'em­brayage, mais quatre modes au­to­ma­tiques (un en Drive, trois en Sport) et un mode ma­nuel que l'on gère via des gâ­chettes + et – au ni­veau de la poi­gnée gauche. Cette trans­mis­sion, peu com­mune à mo­to, est un peu dé­rou­tante au dé­but, sur­tout pour les aven­tu­riers qu'on es­saye d'être. « Ça fait ja­mais ce qu’on veut ! », di­ra un­tel, « c’est bon pour les scoo­ters ! », di­ra un autre. Il faut avouer que les dé­mar­rages sont moins pré­cis qu'avec un bon vieux le­vier d'em­brayage.

[41] Par­ti­cu­liè­re­ment si on veut bra­quer ser­ré à basse vi­tesse. Pour les dé­parts fa­çon drag­ster au feu rouge, en re­vanche, il n'y a plus de ques­tion à se po­ser, il suf­fit de sou­der. Quant aux pas­sages de rap­ports pro­pre­ment dits, il est tou­jours pos­sible que l'ir­ré­pro­chable ges­tion élec­tro­nique ne fasse pas exac­te­ment ce qu'a ima­gi­né votre es­prit tor­du. La so­lu­tion, c'est le mode ma­nuel. En jouant des gâ­chettes au lieu du sé­lec­teur, le pi­lote re­prend les pleins pou­voirs ou presque (la boîte ré­tro­grade toute seule pour évi­ter de ca­ler).

La V-strom offre un com­por­te­ment très neutre qui met tout de suite en confiance. Le bi­cy­lindre très rem­pli par­ti­cipe lui aus­si à l'agré­ment gé­né­ral.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.