NOU­VEAU­TÉ

Au pays des 3-cy­lindres, c’est la Speed Triple qui fait sa loi de­puis près de vingt-cinq ans. Yamaha tente de lui faire de l’ombre avec la MT-09 ? Qu’à ce­la ne tienne, l’an­glaise ré­hausse le ton. Mo­teur re­tra­vaillé, équi­pe­ment ré­ajus­té et une cra­pu­leuse v

Moto Journal - - SOMMAIRE -

Triumph 1050 Speed Triple S et RS

Slans faire in­sulte à la Ka­wa­sa­ki 750 H2, aux MV Agus­ta de GP des an­nées 60, et, plus près de nous, à la MV Bru­tale 800, voi­là une bonne ving­taine d’an­nées que 3-cy­lindres rime sur­tout avec Triumph. Et en par­ti­cu­lier avec Speed Triple. Dans cette cour as­sez fer­mée, Yamaha joue tou­te­fois les trouble-fête de­puis 2014 avec une MT-09 su­per af­fû­tée. Et pour ceux qui cherchent l’ex­clu­si­vi­té à trois pattes, rien ne dé­trô­ne­ra une MV. N’em­pêche, c’est bien à la Speed Triple de 1994 qu’on doit le re­tour triom­phal du 3-cy­lindres dans la pro­duc­tion mo­derne. A cette époque, l’an­glaise cube 900 cm – 750 pour cer­taines ver­sions –, sort 97 ch et n’a pas en­core ce re­gard de mouche si ca­rac­té­ris­tique. Ce­lui-là, c’est la Speed T509 qui l’adopte en 1997, avant que la qua­trième gé­né­ra­tion ne passe à 1 050 cm3 en 2005. Pour 2018, der­rière un look qua­si si­mi­laire à l’an pas­sé, le road­ster an­glais dé­cide de mus­cler un peu plus son jeu. Le “dix et de­mi” pro­fite de la nou­velle an­née pour ga­gner une poi­gnée de che­vaux sup­plé­men­taires. Il en offre dé­sor­mais 150 (contre 140 au­pa­ra­vant), qu’il faut al­ler cher­cher à 10 500 tr/mn, soit 1 000 tr/mn plus haut qu’avant. Tout l’in­verse du couple, dis­po­nible 700 tr/mn plus bas, mais dont la va­leur frôle à pré­sent les 12 mkg (11,9).

MISE À JOUR BIEN­VE­NUE

Plus gé­né­reux qu’avant, du moins sur le pa­pier, le 3-cy­lindres an­glais prend place dans un écrin in­chan­gé. Le cadre en alu à double ber­ceau conserve la

même géo­mé­trie et le train ar­rière reste confié à un mo­no­bras os­cil­lant. Autre nou­veau­té com­mune à toutes les Speed 2018, l’ar­ri­vée d’un écran TFT de cinq pouces en guise de ta­bleau de bord et de com­mo­dos ré­troé­clai­rés cal­qués sur ceux des nou­velles Ti­ger 800 et 1200. Une bonne chose, quand on sait l’er­go­no­mie et la na­vi­ga­tion as­sez in­tui­tive of­ferte sur les trails par le joys­tick du com­mo­do gauche. Au dia­pa­son de cette nou­velle ins­tru­men­ta­tion de bord, la Speed Triple 2018 pro­pose un équi­pe­ment de sé­rie as­sez consé­quent : ride by wire, cinq modes de conduite, ABS et an­ti­pa­ti­nage dé­con­nec­tables, éclai­rage full leds et ré­gu­la­teur de vi­tesse. Une mise à jour bien­ve­nue, mais in­dis­pen­sable pour res­ter com­pé­ti­tive face à la concur­rence. Car, en face, il y a quand même du monde. Celles qu’on connaît, d’abord, les Du­ca­ti Mons­ter 1200 et Yamaha MT-10, et celle qu’on at­tend en­core, la Hon­da CB 1000 R. Tout ce pe­tit monde af­fiche en ef­fet entre 145 et 160 ch, et on a hâte de les dé­par­ta­ger ! D’au­tant que, comme ses pe­tites co­pines, la Speed Triple 2018 pro­pose deux ver­sions. Exit la R ; outre le mo­dèle stan­dard S, l’an­glaise se dé­cline éga­le­ment en ver­sion RS. Sus­pen­sions Oh­lins ré­glables en pré­charge, dé­tente et com­pres­sion, si­len­cieux Ar­row, cen­trale iner­tielle à cap­teur d’angle et dé­mar­rage sans clé in­tègrent no­tam­ment la do­ta­tion de sé­rie de cette Speed up­gra­dée. Quand on sait les bien­faits ap­por­tés par le badge RS sur la pe­tite soeur Street Triple, on a hâte de prendre le gui­don de la grande ! Ça tombe bien, c’est ce que MJ s’em­pres­se­ra de faire dans les pro­chains jours, avec un es­sai com­plet à re­trou­ver dans le pro­chain nu­mé­ro.

L'ar­ri­vée des com­mo­dos éclai­rés de sé­rie, iden­tiques à ceux des Ti­ger, est de bonnes au­gures pour la na­vi­ga­tion dans le ta­bleau de bord. A no­ter que la ver­sion RS se dote, de sé­rie, du dé­mar­rage sans clé et de sus­pen­sions avant et ar­rière Öh­lins. On ne sait pas ce que vau­dra la dé­cli­nai­son RS par rap­port à la S, mais sur la pe­tite Street 765, elle nous a em­bal­lés !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.