Qua­li­té al­le­mande?

Moto Journal - - COURRIER - Louis, de Metz

Les sou­cis de fia­bi­li­té des BMW existent de­puis long­temps, on pour­rait même dire de­puis tou­jours : dé­jà au temps de la R 69 S, les boîtes de vi­tesses étaient fra­giles. Ain­si, il fal­lait faire très at­ten­tion à bien dé­com­po­ser le mou­ve­ment du pied sur le sé­lec­teur de vi­tesses pour évi­ter la casse. BMW, une ré­pu­ta­tion de qua­li­té usur­pée ? Oui, sans au­cun doute ! D’ailleurs, les voi­tures BMW ne sont pas mieux lo­ties. Dé­mons­tra­tion : dans le jour­nal Au­to Plus 1533 du 19 jan­vier 2018, le clas­se­ment fia­bi­li­té place BMW 20e sur... vingt marques clas­sées (la 19e re­ve­nant à Au­di !). C’est ce­la, la qua­li­té al­le­mande, pa­tron ? Y’a pas comme un sou­ci, là ? Pour l’anec­dote, Su­zu­ki au­to­mo­bile est clas­sée pre­mière. Ex­cu­sez du peu ! Le di­lemme pour BMW est le sui­vant : aug­men­ter la qua­li­té, c’est perdre de l’ar­gent pour rien, on en convien­dra au vu des ventes an­nuelles en constante aug­men­ta­tion. Ou conti­nuer à faire la sourde oreille aux ré­cri­mi­na­tions nom­breuses des pro­prié­taires de BMW ? La firme à l’hé­lice ne ris­quant pas grand-chose à igno­rer les plaintes, c’est tout na­tu­rel­le­ment l’op­tion qu’elle a choi­sie. Ain­si, l’ar­ro­gance, l’or­gueil dé­me­su­ré de BMW ne sont en au­cun cas ré­pri­més. Mieux, les pé­chés de suf­fi­sance de BMW sont ad­mis, ac­cep­tés, par­don­nés par les in­nom­brables ama­teurs de mé­ca­nique noble du seul fait de son ori­gine teu­tonne ! Mo­ra­li­té : BMW a tout à fait rai­son de consi­dé­rer comme né­gli­geables les pauvres plaintes de quelques mo­tards n’y en­ten­dant goutte en haute tech­no­lo­gie. A pro­pos, où sont les BMW à boîte au­to­ma­tique double em­brayage comme chez Hon­da ? En­core dans les car­tons ?

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.