Mi­chael Van der Mark... l’his­toire

A 25 ans, Mi­chael Van der Mark re­pré­sente le fu­tur du Su­per­bike. A Donington, le pi­lote Ya­ma­ha a rem­por­té ses deux pre­mières courses dans la ca­té­go­rie, en pous­sant dans ses re­tran­che­ments Jo­na­than Rea, le triple cham­pion du monde en titre.

Moto Journal - - SOMMAIRE - Par Va­len­tin Rous­sel, pho­tos Gold and Goose

Battre John­ny Rea, consi­dé­ré comme le roi de la dis­ci­pline ces trois der­nières sai­sons, n’est pas chose fa­cile. De­puis son pas­sage chez Ka­wa­sa­ki, peu sont par­ve­nus à le faire va­ciller. À Donington, Mi­chael Van der Mark a in­té­gré ce cercle. Mieux, le pi­lote Ya­ma­ha a réus­si à faire cra­quer l’ogre vert. À la pour­suite du Néer­lan­dais en pre­mière manche, Rea, dans sa re­cherche du moindre dixième pour ten­ter une at­taque dans le but de pas­ser la ligne d’ar­ri­vée en vain­queur, s’est lou­pé sur un frei­nage dans les der­niers ki­lo­mètres, lais­sant le champ libre à son ad­ver­saire. Face au Bri­tan­nique, Van der Mark a eu les nerfs so­lides. Alors, quand il s’est pré­sen­té de­vant le dra­peau à da­mier, en tête, il a tout lâ­ché, ges­ti­cu­lant sur sa ma­chine, trop heu­reux du coup qu’il ve­nait d’ac­com­plir. Et puis, un peu plus tard, il a réa­li­sé. Cette vic­toire, la pre­mière de sa car­rière en Su­per­bike, est his­to­rique. Ja­mais un pi­lote ve­nu des Pays-bas n’avait rem­por­té une course de­puis la créa­tion du Su­per­bike, en 1988. Avec ce suc­cès, le cham­pion du monde du Su­per­sport 2014 avec le team Ten Kate Ra­cing a éga­le­ment re­don­né le sou­rire à ses em­ployeurs. Voi­là sept ans qu’une Ya­ma­ha n’était plus mon­tée sur la plus haute marche du po­dium.

TO­PRAK RAZ­GAT­LIO­GLU, À SUIVRE

Le na­tif de Gou­da ne s’est ce­pen­dant pas ar­rê­té en si bon che­min. Neu­vième sur la grille de dé­part de la se­conde course, sort ré­ser­vé à chaque ga­gnant de la pre­mière manche, il est re­mon­té dans la hié­rar­chie au fil des tours avant de se mê­ler à la lutte pour la vic­toire avec son co­équi­pier Alex Lowes et Rea, à nou­veau. Pa­tiem­ment, Van der Mark a at­ten­du son heure. Elle est ve­nue, à six tours de l’ar­ri­vée, quand il a pas­sé le pi­lote Ka­wa­sa­ki dans l’avant-der­nier vi­rage, avant de s’en­vo­ler vers une nou­velle vic­toire. Même lui ne sem­blait pas y croire : « C’est in­croyable ! Je ne m’at­ten­dais vrai­ment pas à ce­la. » Le plus dur est main­te­nant à ve­nir pour Van der Mark : confir­mer. Pour ce­la, il de­vra trou­ver la so­lu­tion à

l’énigme que Rea pro­pose de­puis trois sai­sons. Dans les Mid­lands, Van der Mark n’a ce­pen­dant pas été le seul à per­cer l’ar­mure du triple cham­pion du monde en titre. Le Turc To­prak Raz­gat­lio­glu y est éga­le­ment par­ve­nu en se­conde course. Cou­vé par Ke­nan So­fuo­glu, le pi­lote Puc­cet­ti a en ef­fet réus­si à lui chi­per la deuxième place dans le der­nier tour. Au mo­ment de s’ex­pri­mer sur le pre­mier po­dium de sa car­rière en Su­per­bike, To­prak a ba­fouillé quelques mots en an­glais, là où, nor­ma­le­ment, So­fuo­glu lui ser­vait de tra­duc­teur. Coor­di­na­teur tech­nique de Ka­wa­sa­ki en Su­per­bike, Fa­bien Rau­lo n’a que des mots gen­tils à son égard : « Pour moi, c’est Ke­nan en plus jeune, mais il est plus se­rein. Il est très fort sur les freins et aus­si très com­ba­tif. » Rea a, ce­pen­dant, en­core de quoi voir ve­nir. Lui aus­si a réa­li­sé une belle opé­ra­tion en An­gle­terre en de­van­çant à chaque fois son dau­phin au gé­né­ral, Chaz Da­vies, en dé­li­ca­tesse avec une Du­ca­ti man­quant de com­pé­ti­ti­vi­té. L’écart au cham­pion­nat se creuse donc en­core. Inexo­ra­ble­ment.

In­trai­table à Donington, Mi­chael Van der Mark a si­gné son pre­mier dou­bl en Su­per­bike. Le der­nier vain­queur non-bri­tan­nique dans les Mid­lands ? Mar­co Me­lan­dri, en 2012, lors de la pre­mière course.

[1] Tur­kish sto­ry Lorsque son men­tor, Ke­nan So­fuo­glu, a pris la dé­ci­sion de rac­cro­cher les gants après ses deux der­nières sor­ties de piste, la re­lève était dé­jà là. A 22 ans, To­prak Raz­gat­lio­glu a si­gné son pre­mier po­dium en ter­mi­nant deuxième lors de la se­conde course et en ga­gnant son duel avec John­ny Rea. [2] Su­per­po­le­man En s’em­pa­rant du meilleur temps en qua­lif’, Tom Sykes est de­ve­nu le pi­lote ayant conquis le plus de su­per­poles dans l’his­toire du Su­per­bike (44). En course, il n’a pas été en me­sure de jouer la vic­toire. [3] Ba­zoo­ka Lo­ris Baz a sans doute vé­cu son meilleur week-end de la sai­son. Troi­sième de la qua­li­fi­ca­tion, sa pre­mière ligne de­puis 2014, il a éga­lé son meilleur ré­sul­tat de l’an­née en pre­nant la sep­tième place en pre­mière course. [4] Lea­der S’il ne s’est pas im­po­sé sur ses terres, Jo­na­than Rea a tout de même réus­si à creu­ser en­core un peu plus l’écart au cham­pion­nat. Avant de se rendre à Br­no, il a 64 points d’avance sur Chaz Da­vies ! 1 2 3

4

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.