MODES & RÉALITÉS

Moto Revue Classic - - Édito - Chris­tophe Gaime

En fouillant dans mes ar­chives, je suis tom­bé sur le ma­ga­zine Réalités de juillet 1971 où, sur la cou­ver­ture, s’éta­lait un seul et unique titre : « Nos ali­ments sont-ils em­poi­son­nés ? » Comme quoi, il y a 45 ans, on se po­sait dé­jà les bonnes ques­tions. Réalités, c’est un men­suel fran­çais ap­pa­ru en 1946 et qui ces­sa de pa­raître en 1978. Plu­tôt chic dans sa pré­sen­ta­tion, de ten­dance li­bé­rale, il pro­po­sait des chro­niques éco­no­miques et po­li­tiques aux cô­tés de re­por­tages tou­ris­tiques et cultu­rels. Et donc, dans ce nu­mé­ro de juillet 71, on trou­vait aus­si un très bon ar­ticle de Jean-fran­cis Held in­ti­tu­lé : « La mo­to, c’est l’au­to-contes­ta­tion. » Held était l’une des plumes de l’époque qui col­la­bo­ra d’abord à L’hu­ma­ni­té et à Li­bé­ra­tion puis au Nou­vel Ob­ser­va­teur. Il se fit re­mar­quer par sa ma­nière de dé­cryp­ter les modes en re­cou­rant à la psy­cha­na­lyse, en don­nant du sens aux dé­tails et en les ins­cri­vant dans les ten­dances de la so­cié­té. Inu­tile de vous dire que l’ar­ticle est fort in­té­res­sant, d’au­tant plus qu’il est illus­tré par l’un des meilleurs pho­to-re­por­ters de l’époque, Jean-phi­lippe Char­bon­nier, qui a im­mor­ta­li­sé quelques mo­tards qui sont tous iden­ti­fiés par leurs noms et pré­noms. On dé­couvre ain­si au fil des pages Ar­naud et Mi­chel de Tho­mas­son, Serge Go­dard, Jacques Nio et Pierre de Seynes. Ce der­nier, membre du club BMW, a été, avec Jean Mu­rit et Mo­to Re­vue, à l’ori­gine du ras­sem­ble­ment des Cha­mois (voir page 52) et de la re­nais­sance du Bol d’or en 1969. C’est aus­si le pa­pa d’éric de Seynes, au­jourd’hui membre du conseil d’ad­mi­nis­tra­tion de Yamaha Mo­tor Com­pa­ny et di­rec­teur gé­né­ral de Yamaha Mo­tor Eu­rope, après avoir suc­cé­dé à Jean-claude Oli­vier à la tête de Yamaha Mo­tor France. Éric a ac­cor­dé, au prin­temps der­nier, une in­ter­view fort in­té­res­sante à Mo­to Re­vue et à la ques­tion « que penses-tu de la ten­dance Wheels & Waves ? » , il a ré­pon­du : « (…) Der­rière le dis­cours mar­ke­ting “bran­chouillé” un peu trop ca­ri­ca­tu­ral, ex­ces­sif, il y a quelque chose que je trouve for­mi­dable, c’est que la mode se l’est ap­pro­priée. Et la mode est un im­mense vec­teur de conquête… » En 1971, Jean-fran­cis Held écri­vait : « Il y a des mo­tards fa­rouches (…), il y a aus­si – et c’est là le fait nou­veau – des mo­tards bourgeois, avec des com­plets Prin­cede-galles et des cra­vates. (…) La mode se fait mo­to­cy­cliste (…), la mo­to est le pi­ment des nan­tis après avoir été le pain des masses… » L’his­toire est un éter­nel re­com­men­ce­ment.

Pierre de Seynes fume une ci­ga­rette à cô­té de sa La­ver­da SF (pho­to de J.-P. Char­bon­nier ti­rée de Réalités de juillet 71).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.