Les temps forts

Moto Revue - - Sport Le 39e Dakar -

• Mar­di 3 jan­vier (Re­sis­tan­cia-San Mi­guel de Tu­cu­man) : To­by Price fait par­ler son ta­lent et les qua­li­tés de sa KTM of­fi­cielle. Il s’im­pose en col­lant plu­sieurs mi­nutes d’avance à Pau­lo Gon­calves (Hon­da), Xa­vier de Soul­trait (Ya­ma­ha), Sam Sun­der­land (KTM), Pa­blo Quin­ta­nilla (HVA) et Ste­fan Svit­ko (KTM).

• Mer­cre­di 4 jan­vier (San Mi­guel de Tu­cu­man-San Sal­va­dor de Ju­juy) : Joan Bar­re­da (Hon­da), im­pé­rial, as­somme ses ad­ver­saires en rem­por­tant cette étape avec plus de 12 mi­nutes d’avance sur le fu­tur vain­queur, Sun­der­land, et plus de 15 sur Pierre-Alexandre Re­net (HVA). C’est sa 14e vic­toire sur le Da­kar. Price, éga­ré, a per­du plus de 20 mi­nutes et en compte 16 de re­tard vis-à-vis de l’Es­pa­gnol, nou­veau lea­der.

• Jeu­di 5 jan­vier (San Sal­va­dor de Ju­juy-Tu­pi­za) : coup de théâtre avec la chute de To­by Price. Fé­mur gauche frac­tu­ré, le vain­queur de l’édi­tion 2016 doit re­non­cer à dé­fendre son titre. Son co­équi­pier Mat­thias Walk­ner gagne l’étape mais Bar­re­da compte à pré­sent plus de 18 mi­nutes d’avance sur Quin­ta­nilla.

• Ven­dre­di 6 jan­vier (Tu­pi­za-Oru­ro) : nou­veau coup de théâtre, avec la pé­na­li­té col­lec­tive in­fli­gée aux cinq pi­lotes of­fi­ciels Hon­da, pour ra­vi­taille­ment en es­sence ef­fec­tué dans une zone non au­to­ri­sée ! Le team ma­na­ger se dé­fend en in­vo­quant un rè­gle­ment pas suf­fi­sam­ment clair. Mais ce­la n’émeut pas Sun­der­land, vain­queur de l’étape et dé­sor­mais lea­der avec 12 mi­nutes d’avance sur Quin­ta­nilla et 16 sur... Adrien van Be­ve­ren (Ya­ma­ha), 3e de l’étape éga­le­ment ins­tal­lé à cette place au clas­se­ment gé­né­ral.

• Sa­me­di 7 jan­vier (Oru­ro-La Paz) : étape an­nu­lée à cause des in­tem­pé­ries sé­vis­sant en Bo­li­vie.

• Mer­cre­di 11 jan­vier (Sal­ta-Chi­le­ci­to) : étape an­nu­lée à cause des in­tem­pé­ries sé­vis­sant en Ar­gen­tine. L’or­ga­ni­sa­teur fait ral­lier Chi­le­ci­to par la route et donne un coup de main aux au­to­ri­tés lo­cales pour se­cou­rir les po­pu­la­tions en détresse.

• Jeu­di 12 jan­vier (Chi­le­ci­to-San Juan) : dé­ci­dé­ment, ce 39e Da­kar est ce­lui de tous les ex­trêmes. Cette fois, c’est la ca­ni­cule qui s’abat sur la ca­ra­vane de l’épreuve. Sun­der­land as­sure sa vic­toire, lais­sant Bar­re­da ga­gner sa 3e étape, tan­dis que Quin­ta­nilla et Bra­bec aban­donnent. Van Be­ve­ren perd sa 3e place au clas­se­ment gé­né­ral, Re­net re­monte à la 6e place et de Soul­trait des­cend en 8e po­si­tion. La course est jouée.

vi­tae ori­gi­nal, dans la me­sure où après s’être bles­sé en mo­to­cross en Grande-Bretagne, il est par­ti vivre chez son oncle et sa tante à Du­baï, où après avoir dé­cro­ché un job avec KTM, il s’est re­mis à la mo­to en par­ti­ci­pant à des courses dans le dé­sert alen­tour. Une par­ti­ci­pa­tion re­mar­quée à l’Abu Dha­bi De­sert Chal­lenge a fait le reste, puis­qu’il a été em­bau­ché par le team Hon­da qui ef­fec­tuait alors son grand re­tour. And the rest is His­to­ry (« et la suite fait main­te­nant par­tie de l’His­toire »), comme disent les Bri­tish… Le vain­queur de l’édi­tion pré­cé­dente, l’Aus­tra­lien To­by Price, s’étant lui-même mis hors jeu du­rant la pre­mière se­maine (voir l’en­ca­dré « Les temps forts ») , Sun­der­land, dès lors, a pris le re­lais de son co­équi­pier sans hé­si­ter, et sans com­mettre d’er­reurs. Pour KTM, c’est la 16e vic­toire de suite. Après quelques an­nées de tâ­ton­ne­ment dans la deuxième moi­tié des an­nées 90, de­puis 2001, KTM, plus que ja­mais « Ko­los­sale Teu­tonne Ma­chine » à ga­gner en ral­lye-raid, fait la loi. L’ex­pé­rience et la puis­sance de feu de la marque au­tri­chienne lui per­mettent d’en­chaî­ner les suc­cès et d’as­su­rer la trans­mis­sion du té­moin entre les gé­né­ra­tions. Ac­ces­soi­re­ment, on trouve cette an­née trois KTM sur le podium, dont une en pro­ve­nance d’une équipe pri­vée (l’Es­pa­gnol Farres Guell, 3e).

Les An­glais prennent l’avan­tage sur les La­tins

Du re­gret­té Fa­bri­zio Meo­ni à Sam Sun­der­land, le sys­tème fonc­tionne re­dou­ta­ble­ment bien, sans ac­croc. Après dix ans d’une do­mi­na­tion sans par­tage entre le Fran­çais Cy­ril Despres (3e cette an­née en ca­té­go­rie au­to­mo­bile der­rière Sté­phane Pe­te­rhan­sel et Sé­bas­tien Loeb, ses co­équi­piers chez Peu­geot) et l’Es­pa­gnol Marc Co­ma (à pré­sent di­rec­teur spor­tif du Da­kar), voi­là que les An­glo-Saxons s’in­vitent à leur tour sur la plus haute marche du podium. Pre­nant la suite de l’Aus­tra­lien To­by Price, le Bri­tan­nique Sam Sun­der­land ins­crit donc son nom au pal­ma­rès du Da­kar. Ils prennent l’avan­tage sur les La­tins, mais la hié­rar­chie, on le voit, est fluc­tuante, et les po­si­tions des fa­vo­ris sur l’échi­quier de l’épreuve plu­tôt fra­giles. Course gé­rée par ASO comme le Tour de France, le Da­kar s’est, comme le Tour de France, of­fert à un Bri­tan­nique (Ch­ris Froome a ga­gné son troi­sième Tour en juillet der­nier). Cette mon­dia­li­sa­tion du pal­ma­rès ne peut que faire gran­dir l’in­té­rêt de la course à l’in­ter­na­tio­nal, et en ce­la l’émi­gra­tion en Amé­rique du Sud a pro­ba­ble­ment fa­ci­li­té les choses pour élar­gir la pa­lette des pays re­pré­sen­tés au dé­part de la course. Ajou­tons pour fi­nir que si la Grande-Bretagne n’est fi­na­le­ment que le sixième pays à cé­lé­brer la vic­toire d’un de ses res­sor­tis­sants sur le Da­kar (après – et dans l’ordre – la France, la Bel­gique, l’Ita­lie, l’Es­pagne et l’Aus­tra­lie), nous pou­vons par­fai­te­ment ima­gi­ner que la France trouve un hé­ri­tier à ces aî­nés pas­sés à la pos­té­ri­té que sont Cy­ril Ne­veu, Hu­bert Au­riol, Gilles Lalay, Sté­phane Pe­te­rhan­sel, Richard Sainct et Cy­ril Despres. Entre Adrien van Be­ve­ren, Pierre-Alexandre Re­net, Xa­vier de Soul­trait, Adrien et Mi­chaël Metge, sans par­ler d’An­toine Méo (tou­jours conva­les­cent de ses poi­gnets bles­sés l’an der­nier et qui ne sait pas à l’heure ac­tuelle s’il se­ra ca­pable de re­prendre un gui­don en main), nous avons là de quoi nour­rir de sé­rieux es­poirs de prise de suc­ces­sion de la part de ces gar­çons ra­pides, de plus en plus ex­pé­ri­men­tés et tous bien équi­pés sur le plan ma­té­riel. En at­ten­dant, le dra­peau bri­tan­nique flotte sur le Da­kar, une épreuve made in France, sym­bo­li­sant une En­tente cor­diale plus que cen­te­naire entre nos deux pays...

1 2 3 4

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.