LE TEAM MARC VDS SANS RI­VAUX

Moto Revue - - Motogp -

Avec six vic­toires en neuf courses et une avance de 37 points au clas­se­ment gé­né­ral, Mor­bi­del­li (au pre­mier plan) a pu par­tir en va­cances le coeur lé­ger. « Pour l’ins­tant, je vis un rêve et je n’ai pas en­vie de me ré­veiller » , com­men­tait le pi­lote ita­lo-bré­si­lien au soir de sa vic­toire au Sach­sen­ring. Mi­chael Bar­tho­le­my a eu, lui aus­si, l’oc­ca­sion de pro­fi­ter de la trêve es­ti­vale avec le sen­ti­ment du de­voir ac­com­pli. Car si Mor­bi­del­li a lais­sé échap­per trois vic­toires de­puis le dé­but de l’an­née, deux des courses où le lea­der du cham­pion­nat a fait chou blanc ont été rem­por­tées par Alex Mar­quez, son co­équi­pier (au fond). De fait, seul le Grand Prix d’Ita­lie, où Mat­tia Pa­si­ni s’est im­po­sé, a échap­pé à l’équipe Marc VDS. « Nous avons dé­bu­té en tant que pe­tite équipe in­con­nue et nous sommes au­jourd’hui de­ve­nus la ré­fé­rence du cham­pion­nat Mo­to2, pou­vait alors lan­cer le pa­tron de la struc­ture belge. Fran­co oc­cupe la pre­mière place du clas­se­ment gé­né­ral et Alex a prou­vé sa va­leur alors que beau­coup me cri­ti­quaient l’hi­ver der­nier, en me re­pro­chant de lui avoir re­con­duit notre confiance. » Si le vent peut en­core tour­ner pour Mor­bi­del­li, Tho­mas Lü­thi va tout de même de­voir pas­ser la vi­tesse su­pé­rieure s’il veut bar­rer la route du titre à l’ac­tuel du lea­der du clas­se­ment gé­né­ral. Le pi­lote suisse court en­core après sa pre­mière vic­toire de la sai­son, et l’his­toire a dé­mon­tré que la ré­gu­la­ri­té ne fait pas tout. En tout cas, un autre rêve at­tend Mor­bi­del­li. Cham­pion du monde Mo­to2 ou pas, il cour­ra l’an pro­chain en Mo­toGP sur une Hon­da RC213V. Et tou­jours avec le team Marc VDS.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.