L’homme de Sil­vers­tone

Moto Revue - - Retrovailles -

Né le 1er fé­vrier 1959 à Gre­noble (38), Jacques Bolle dé­bute dans la course dès l’âge de 15 ans. Vain­queur du Chal­lenge Hon­da en 1976, il de­vient pi­lote de vi­tesse et fi­nit par abou­tir en Grands Prix en 1980, dans les ca­té­go­ries fé­tiches à l’époque des pi­lotes fran­çais, les 250 et 350 cm3. Ce­pen­dant, en 1981, il roule aus­si en 125, au gui­don d’une Mo­to­bé­cane avec la­quelle il brille, mon­tant sur le po­dium à quatre re­prises et man­quant d’un souffle la vic­toire en Fin­lande face à l’Es­pa­gnol An­gel Nie­to. Cin­quième du cham­pion­nat du monde 125 cette an­née-là, il est bien sûr cham­pion de France des hui­tièmes de litre. En 1982, cou­rant en 250, il souffre en GP mais dé­croche la cou­ronne tri­co­lore. Et l’an­née sui­vante, c’est au gui­don de la Per­nod – dont il est pi­lote of­fi­ciel – qu’il rem­porte donc le Grand Prix de Grande-Bre­tagne à Sil­vers­tone, de­vant Thier­ry Es­pié et Chris­tian Sar­ron. Dixième du cham­pion­nat, il re­des­cend dans la hié­rar­chie car la mo­to n’est plus aus­si per­for­mante. Il dé­cide de se re­ti­rer de la course.

1

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.