La GoldWing dé­mas­quée

Hon­da avait pré­vu de ne dé­voi­ler la mo­to que dans un mois mais des pho­tos construc­teur viennent de fui­ter, qui en disent long sur le pe­di­gree de cette nou­velle Gold.

Moto Revue - - Actus -

La GoldWing ar­rive. C’est ce que nous af­fir­mions dans notre nu­mé­ro de ren­trée (MR n° 4058). à ce mo­ment-là, nous pen­sions qu’elle se­rait dé­voi­lée à Mi­lan. Puis, il y a une quin­zaine de jours, Hon­da an­non­çait vou­loir ré­vé­ler une « grosse nou­veau­té » fin oc­tobre, en amont du Sa­lon de To­kyo, à la ma­nière de ce que Ka­wa­sa­ki compte faire avec sa Z 900 néo-ré­tro. Eh bien, cette grosse nou­veau­té se­ra très cer­tai­ne­ment la GoldWing. Mais l’ef­fet de sur­prise es­comp­té par le nu­mé­ro 1 mon­dial risque fort de te­nir du pé­tard mouillé. Pour­quoi ? Parce qu’il y a quelques jours est ap­pa­rue sur le Net une par­tie du dos­sier de presse de la mo­to : des pho­tos sta­tiques, certes en basse dé­fi­ni­tion, mais qui en disent beau­coup sur le pro­chain vais­seau ami­ral Hon­da tout en confir­mant cer­tains choix tech­niques que nous an­non­cions.

Cô­té de­si­gn : le chan­ge­ment dans la conti­nui­té

Par pe­tites touches : c’est ain­si que la GoldWing évo­lue de gé­né­ra­tion en gé­né­ra­tion. Le mil­lé­sime 2018 confirme ce prin­cipe : la sil­houette de la mo­to reste proche de sa de­van­cière et cer­tains dé­tails ico­niques (le des­sin des échap­pe­ments no­tam­ment) sont conser­vés. C’est au ni­veau des op­tiques que l’évo­lu­tion saute le plus aux yeux : as­sez lo­gi­que­ment, la nou­velle Gold re­court à une tech­no­lo­gie à Leds, lui per­met­tant d’ar­bo­rer des blocs op­tiques plus com­pacts. Quand on re­garde at­ten­ti­ve­ment la mo­to, et sur­tout sa face, ce n’est pas ce qui sur­prend tou­te­fois le plus. Ce qui in­ter­roge, c’est sa sur­face fron­tale, vi­si­ble­ment ré­duite par rap­port à l’an­cien mo­dèle, un peu à la ma­nière de ce que pro­pose BMW avec sa K 1600 GTL. Hon­da a-t-il op­té pour une GoldWing plus com­pacte ? Tran­si­gé sur la pro­tec­tion au pro­fit de l’en­com­bre­ment ? La ques­tion est en sus­pens... à no­ter qu’une ver­sion dé­pouillée de la Gold, à pare-brise court et sans top­case (fa­çon F6B), a éga­le­ment été dé­ve­lop­pée.

Cô­té par­tie-cycle : la fourche dis­pa­raît

Pas de fourche tra­di­tion­nelle sur la nou­velle GoldWing : ça fait à peu près deux ans que des dé­pôts de bre­vets nous ont mis la puce à l’oreille. Les pre­miers ré­vé­laient un train avant à la ci­né­ma­tique com­plexe. Les sui­vants, un sys­tème proche du Te­le­le­ver BMW. Et c’est ef­fec­ti­ve­ment ce choix qui semble avoir été re­te­nu sur la ver­sion dé­fi­ni­tive de la Gold. Le mo­dèle désha­billé de la mo­to montre en ef­fet un train avant com­po­sé d’une pièce de fon­de­rie as­so­ciée à un mo­no-amor­tis­seur et deux tri­angles su­per­po­sés. Comme chez BMW, ce sys­tème de type Fior est cen­sé li­mi­ter la plon­gée de la mo­to au frei­nage. Il a la ré­pu­ta­tion d’être plus lourd qu’une fourche tra­di­tion­nelle, mais sur une GT, la ques­tion du poids est moins cru­ciale.

Hon­da étant de­ve­nu le grand apôtre du double em­brayage ces der­nières an­nées (sur la VFR 1200, les NC 700 et 750, la der­nière Afri­ca Twin...), on pou­vait s’at­tendre à ce que cette tech­no­lo­gie se re­trouve sur la ma­chine la plus Tou­ring de sa gamme. C’est ef­fec­ti­ve­ment le cas, comme en at­testent une com­mande de DCT à la poi­gnée droite et l’ab­sence de le­vier d’em­brayage sur cer­taines pho­tos. Tou­te­fois, comme sur tous les mo­dèles Hon­da concer­nés par cette tech­no­lo­gie, une ver­sion en boîte mé­ca­nique tra­di­tion­nelle est éga­le­ment pro­po­sée. Jus­qu’à pré­sent, le DCT Hon­da s’est mon­tré plus convain­cant sur les mo­tos do­tées d’une

Cô­té boîte : simple ou double em­brayage

trans­mis­sion se­con­daire par chaîne que sur celles étant équi­pées d’un car­dan. Au­tant dire qu’on at­tend cette ar­ri­vée du DCT sur la lourde GoldWing avec beau­coup de cu­rio­si­té.

Cô­té mo­teur : le flat 6 main­te­nu

Un flat 4 as­so­cié à un mo­teur élec­trique : c’est ce que ré­vé­laient cer­tains bre­vets. De quoi lais­ser pen­ser qu’une Gold hy­bride était dans les car­tons en dou­ble­ment du mo­dèle 100 % ther­mique. Cette GoldWing en par­tie élec­trique ar­ri­ve­ra peut-être mais pour l’ins­tant, ce que ré­vèlent ces pho­tos, c’est une ma­chine ma­ni­fes­te­ment ther­mique et ani­mée par un flat 6. Reste à sa­voir dans quelle me­sure ce der­nier évo­lue par rap­port à son pré­dé­ces­seur. Pour qui connaît un peu la phi­lo­so­phie Hon­da du « To­tal Con­trol », il y a peu de chance que ce bloc aille tu­toyer en puis­sance son ho­mo­logue en ligne de chez BMW. Une puis­sance de 120 à 130 che­vaux nous semble plus réa­liste.

Cô­té vie à bord : ambiance nu­mé­rique

Un GPS com­plè­te­ment dépassé, d’in­nom­brables bou­tons de com­mande, un pare-brise ma­nuel. Sur le plan de la vie à bord, la der­nière GoldWing ac­cu­sait sé­rieu­se­ment son âge. La nou­velle fait table rase de ce pas­sé et pro­pose une er­go­no­mie com­plè­te­ment re­vue. L’af­fi­cheur reste en par­tie ana­lo­gique (compte-tours et ta­chy­mètre) mais se dote en son centre d’un grand écran cou­leur en ac­cueillant un dis­po­si­tif mul­ti­mé­dia et très cer­tai­ne­ment un GPS. Les com­mo­dos gauche et droit sont tou­jours très four­nis, mais la console cen­trale dé­laisse une par­tie de ces mul­tiples bou­tons-pous­soirs, pour adop­ter une mo­lette ro­ta­tive et cli­quable, per­met­tant pro­ba­ble­ment de na­vi­guer dans des me­nus et fa­ci­li­tant l’usage de l’élec­tro­nique em­bar­quée. à pro­pos de celle-ci, un der­nier dé­tail mé­rite com­men­taire : la petite fe­nêtre nu­mé­rique à l’ex­trême droite du poste de pi­lo­tage, qui semble in­di­quer la pré­sence d’une sus­pen­sion élec­tro­nique.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.