L’IM­PRES­SION 3D AUG­MENTE LA CADENCE

Moto Revue - - Actus / -

L’im­pres­sion 3D mé­tal n’est uti­li­sée dans l’in­dus­trie mo­to que de fa­çon mar­gi­nale (es­sen­tiel­le­ment pour du pro­to­ty­page, un peu en com­pé­ti­tion et très ra­re­ment en pro­duc­tion). Mais son usage pour­rait être dé­mul­ti­plié dans les an­nées à ve­nir. La so­cié­té Desk­top Me­tal vient, en ef­fet, de dé­voi­ler une tech­nique d’im­pres­sion 3D mé­tal an­non­cée comme étant ré­vo­lu­tion­naire. Alors que jus­qu’à pré­sent, l’im­pres­sion 3D mé­tal pro­cé­dait par ad­di­tion de couches de poudre de mé­tal, fon­dues gra­duel­le­ment au la­ser, il s’agi­rait là d’uti­li­ser un four sus­cep­tible de fi­ger des po­ly­mères de mé­tal et de cé­ra­mique dans des formes com­plexes (pho­to). La ré­vo­lu­tion tien­drait dans la ra­pi­di­té du pro­cé­dé, dé­crit comme étant en­vi­ron 100 fois plus ra­pide que l’ac­tuel et beau­coup moins coû­teux. De quoi concur­ren­cer les tech­niques in­dus­trielles de mou­lage ou de frai­sage, sou­vent trop chères pour les pe­tites sé­ries, mais aus­si bou­le­ver­ser l’or­ga­ni­sa­tion des SAV, le conces­sion­naire pou­vant di­rec­te­ment im­pri­mer la pièce au lieu de la commander. On n’en est pas en­core là, mais l’idée de Desk­top Me­tal n’a ma­ni­fes­te­ment rien d’un doux rêve puis­qu’elle vient de per­mettre une le­vée de fonds de quelque 115 mil­lions de $...

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.