MTT pousse la tur­bine

Moto Revue - - Actus / -

Vous vous sou­ve­nez de la MTT Y2K ? Cette spor­tive US du dé­but des an­nées 2000, mue par une tur­bine d’hé­li­co­ptère ? À l’époque, les quelque 325 ch de l’en­gin re­lé­guaient loin der­rière la concur­rence pour­vue de simples quatre-cy­lindres en ligne. Mais avec le temps, les ri­vales po­ten­tielles se sont rap­pro­chées, à com­men­cer par une cer­taine Ka­wa­sa­ki H2R, forte de 310 ch. Dé­ci­dé à res­ter au top de la sur­puis­sance, MTT est en train d’ache­ver le dé­ve­lop­pe­ment d’une ver­sion en­core plus ex­trême de son en­gin : la 420 RR, ca­pable de sor­tir près de 420 bhp (soit 425 ch) à 54 000 tr/min. Comme pour le pre­mier mo­dèle, c’est une tur­bine Rolls Royce qui as­sure la pro­pul­sion (d’où le ré­gime de ro­ta­tions), se­con­dé par une boîte deux vi­tesses, un cadre pé­ri­mé­trique en alu­mi­nium, des sus­pen­sions Öh­lins et des roues en car­bone BST. Vi­sant une vi­tesse lar­ge­ment su­pé­rieure à 400 km/h (avec quels pneus ? MTT est dis­cret à ce su­jet), la 420 RR adopte un em­pat­te­ment long (su­pé­rieur à 1 700 mm) mais conserve un poids très me­su­ré : moins de 230 kg. Le ta­rif de l’en­gin (non im­por­té en Eu­rope) n’a pas été com­mu­ni­qué mais sa de­van­cière flir­tait, elle, avec les 200 000 $.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.