CAIROLI MARQUE L’HIS­TOIRE DU MX

Moto Revue - - Actus -

An­to­nio Cairoli (pho­to) était dé­jà cham­pion du monde MXGP de­puis deux se­maines en ar­ri­vant à Villars-sous-Écot, piste bien connue des ama­teurs de motocross si­tuée à quelques ki­lo­mètres de Mont­bé­liard, dans le Doubs, et théâtre de la fi­nale des cham­pion­nats du monde de motocross. Un (très) lé­ger sus­pense pla­nait en­core sur l’is­sue de la ca­té­go­rie MX2, un sus­pense vite ré­duit à néant par le Let­ton Pauls Jo­nass qui a as­su­ré son pre­mier titre mon­dial de­vant le Suisse Je­re­my See­wer – le­quel mon­te­ra en MXGP l’an­née pro­chaine. Pour le pu­blic de Villars-sous-Écot, te­nu en ha­leine par la ca­té­go­rie fé­mi­nine (voir ci-contre), cette ul­time épreuve d’un cham­pion­nat qui en compte 19 res­te­ra anec­do­tique dans son dé­rou­le­ment, bien que la course des MXGP, rem­por­tée par Jef­frey Her­lings (vice-cham­pion der­rière Cairoli), fût su­perbe. Non, l’es­sen­tiel était bien d’as­sis­ter au cou­ron­ne­ment of­fi­ciel d’un pe­tit Ita­lien de grand talent, Cairoli, re­ve­nu cette an­née au top ni­veau et qui a si­gné une sai­son qua­si sans fautes, sa vi­tesse re­trou­vée et son ex­pé­rience consi­dé­rable (c’est sa 16e an­née en GP) le re­pla­çant tout en haut d’un échi­quier dé­ci­dé­ment très in­stable de­puis quelque temps. Bous­cu­lé par l’ar­ri­vée du Fran­çais Ro­main Febvre, cou­ron­né dès son ar­ri­vée en MXGP en 2015, puis par le Slo­vène Tim Ga­j­ser, au­teur d’un même ex­ploit un an plus tard, Cairoli pa­rais­sait en­ga­gé sur la voie d’un ir­ré­mé­diable dé­clin spor­tif. Il s’ali­gnait donc plu­tôt en qua­li­té d’out­si­der l’hi­ver der­nier mais en s’im­po­sant dès le pre­mier GP au Qa­tar, le pi­lote KTM a dé­mon­tré que ce mil­lé­sime 2017 se­rait pour lui d’un tout autre ca­libre que les deux pré­cé­dents. Six mois plus tard, il fête son 9e titre mon­dial et compte à pré­sent 83 vic­toires en GP. Ce qui fait de lui le deuxième meilleur pi­lote de l’his­toire du motocross mon­dial der­rière le Belge Ste­fan Everts (10 titres et 101 vic­toires)… Pour l’usine KTM, qui l’em­ploie de­puis 2010, il s’agit là d’une as­so­cia­tion des plus fruc­tueuses. Mais la marque a bien pré­pa­ré l’ave­nir. Her­lings, vice-cham­pion du monde pour ses dé­buts en MXGP, a si­gné une fin de sai­son mé­téo­rique et se­ra fa­vo­ri l’an pro­chain. Pour le mo­ment, la concur­rence est dé­pas­sée. Mais pour au­tant, les Fran­çais Gau­tier Pau­lin (3e fi­nal) et Ro­main Febvre (6e), le Slo­vène Tim Ga­j­ser (5e) et le Belge Clé­ment De­salle (4e) n’ont pas dit leur der­nier mot. Ils ont en­core un peu de temps de­vant eux avant que ne dé­barquent en MXGP le Let­ton Pauls Jo­nass, cham­pion MX2, ou l’Es­pa­gnol Pe­dro Gar­cia (7e), les deux jeunes perles de KTM...

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.