SUZUKI450 RM-Z

EN BREF

Moto Verte - - ///Face-a-face/// Honda 450 Cr-f/suzuki 450 Rm-z -

Es­thé­ti­que­ment, pas de gros cham­bou­le­ment. La RM-Z conserve cette ligne qu’on lui connaît de­puis 2008, mais quelques pe­tites touches co­lo­rées per­mettent de la dis­tin­guer du mo­dèle pré­cé­dent. L’évé­ne­ment chez Su­zu­ki, c’est bien sûr l’ar­ri­vée de la fourche Sho­wa SFF Air équi­pée de trois chambres sé­pa­rées et de cette fa­meuse bom­bonne ex­terne. La liste des mo­di­fi­ca­tions est as­sez longue et par­mi cel­les­ci, on note un nou­veau kick, un nou­veau rap­port de biel­lettes et quelques re­touches sur le cadre pé­ri­mé­trique en alu­mi­nium. Ar­mée d’un mo­teur in­croya­ble­ment ef­fi­cace et plai­sant, la 450 RM-Z peut éga­le­ment comp­ter sur son châs­sis com­pact et joueur.

op­ti­miste. Pas de grosse cri­tique à ap­por­ter sur ce match, mais on a tout de même pu consta­ter que le set­ting de base de la Su­zu­ki était un peu moins sé­cu­ri­sant sur l’angle que ce­lui de la Hon­da.

Et les amor­tis­seurs, ils ré­agissent com­ment?

Par­fai­te­ment. Au­cune cri­tique n’a été émise sur le su­jet. Hon­da a sor­ti un nou­veau sys­tème qui per­met d’ajus­ter la « Ten­sion » et offre un ré­glage sup­plé­men­taire. Rien à re­dire sur le com­por­te­ment de nos deux amor­tos, ils font le job et ne prennent ja­mais par sur­prise. Le matériel de sé­rie at­teint un ni­veau de per­for­mance stu­pé­fiant et une ajus­ta­bi­li­té qui per­met de faire à peu près tout ce que l’on veut.

Le mo­teur de la Hon­da est-il tou­jours aus­si souple?

Oui, et c’est pour ce­la que de nom­breux pi­lotes l’aiment. Mais pour 2015, la CR-F a re­trou­vé un com­por­te­ment un peu plus

« li­bé­ré ». La nouvelle ligne d’échap­pe­ment per­met de lui re­don­ner un peu de pep’s. Il reste très abor­dable et fa­cile à ex­ploi­ter. Les pi­lotes en manque d’adré­na­line pour­ront s’amu­ser à chan­ger les courbes au gui­don. Une est plus riche pour des bas ré­gimes plus souples et une meilleure al­longe, l’autre est plus pauvre, amé­lio­rant la ré­ac­ti­vi­té du mo­teur. Cette der­nière courbe de­vrait plaire aux ama­teurs de sen­sa­tions fortes !

Que vaut le mo­teur de la Su­zu­ki?

On le dit de­puis quelques an­nées, le mo­teur de la Su­zu­ki 450 RM-Z est un petit bijou. Un com­pro­mis par­fait entre agres­si­vi­té et sou­plesse qui lui confère une grande fa­ci­li­té d’uti­li­sa­tion pour les moins ra­pides tout en sa­tis­fai­sant les pi­lotes confir­més avec un tem­pé­ra­ment joueur et ef­fi­cace. Les in­gé­nieurs ont ti­ré dans le mille avec ce moul­bif’ qui s’an­nonce comme une ré­fé­rence dans la ca­té­go­rie. On peut éga­le­ment chan­ger les courbes, mais celle d’ori­gine est tel­le­ment par­faite qu’on y re­vient presque tou­jours. La Su­zu­ki pos­sède une par­tie-cycle très ré­ac­tive. Elle se place fa­ci­le­ment dans les pe­tits vi­rages ser­rés et son poste de pi­lo­tage un peu plus bas aide à l’ins­crire dans les or­nières in­té­rieures. La Hon­da s’en sort très bien aus­si au ni­veau de la ma­nia­bi­li­té mais elle semble un peu plus longue que la Suz’. Dans les airs, il est éga­le­ment plus fa­cile de ma­nier la jaune que la rouge, mais pour être hon­nête, il n’y a pas de cri­tique à faire sur la ma­nia­bi­li­té de la Hon­da. La RM-Z est juste un peu plus « vi­vante ».

La­quelle est la plus stable?

Lo­gi­que­ment, après lec­ture du pré­cé­dent pa­ra­graphe, vous en dé­dui­rez que c’est la Hon­da. Bra­vo ! En ef­fet, la Hon­da est la reine de la sta­bi­li­té. Cette in­croyable par­tie­cycle fait des mi­racles à haute vi­tesse et dans les por­tions trouées. La mo­to trace son che­min sans se sou­cier du terrain. On se sent vrai­ment en sé­cu­ri­té et on a ten­dance à pas­ser plus vite dans cer­taines por­tions dé­li­cates sans même avoir l’im­pres­sion de for­cer. Ma­gique ! Tout comme la Hon­da au cha­pitre de la ma­nia­bi­li­té, la Su­zu­ki s’en tire avec les hon­neurs quand on parle de sta­bi­li­té. Il y a sim­ple­ment quelques en­droits dé­li­cats où l’on se pose un peu plus de ques­tions qu’avec la CR-F. La rai­son prin­ci­pale de ce petit manque de confiance vient de l’avant qui pa­raît plus court et plus réac­tif. La contre­par­tie d’une bonne ma­nia­bi­li­té, en somme.

La­quelle faut-il choi­sir?

Tout dé­pend de ce que vous at­ten­dez d’une mo­to ! Si vous êtes dé­bu­tant dans la classe MX1 ou que vous re­cher­chez une mo­to stable, sé­cu­ri­sante et fa­cile à pi­lo­ter, on ne sau­rait que trop vous conseiller d’op­ter pour la Hon­da 450 CR-F. Si vous avez un peu plus d’ex­pé­rience, que vous sa­vez par­fai­te­ment ré­gler une mo­to, que vous dé­si­rez un mo­teur pun­chy et une par­tie-cycle vi­vante, la RM-Z est faite pour vous. Vous l’au­rez com­pris, il n’y a pas de mau­vais choix par­mi ces deux bêtes de course et si la CR-F est plus do­cile, elle n’en est pas moins aus­si ef­fi­cace que cette Su­zu­ki joueuse avec son mo­teur par­fait. Ces deux ma­chines sont re­la­ti­ve­ment proches en termes de per­for­mances, mais elles pos­sèdent un style dif­fé­rent.

La­quelle est la plus ma­niable?

Comme c’est beau ! Ces deux mo­tos pro­posent un très bon ni­veau d’équi­pe­ment, la fi­ni­tion est vrai­ment top. Que du beau matériel, à com­men­cer par la fourche SFF Air de la Hon­da. La Su­zu­ki conserve sa SFF à res­sort, mais ça reste jo­li avec les bou­chons ano­di­sés. Petit avan­tage à la Hon­da pour son sys­tème de sé­lec­tion de courbe au gui­don et sa fourche der­nier cri. Les mo­tos ont un look as­sez sobre qui de­vrait plaire au plus grand nombre. Les plaques la­té­rales de la 250 RM-Z ap­portent un petit plus par rap­port aux plaques toutes jaunes de la 450. Une fois n’est pas cou­tume, on se sent di­rec­te­ment à l’aise dès qu’on monte sur la CR-F, même à l’ar­rêt. La po­si­tion de la Su­zu­ki est un peu moins na­tu­relle mais on a tout de même en­vie de voir ce que ça donne sur la piste !

Et si nous par­lions de la prise en main?

Vous com­men­cez à connaître la mu­sique mais on ne s’en lasse ja­mais. La Hon­da pos­sède une géo­mé­trie idéale qui met ins­tan­ta­né­ment en confiance. Rares sont ceux qui ne trou­ve­ront pas leur place sur la rouge. Comme pour les 450, la RM-Z de­mande

En sta­tique, ça donne quoi?

un peu plus de temps pour se sen­tir à l’aise. Pas de quoi fouet­ter un chien, quelques tours suf­fisent pour trou­ver ses marques mais une nouvelle fois, la Hon­da s’im­pose comme une mo­to uni­ver­selle dont le poste de pi­lo­tage et l’er­go­no­mie cor­res­pon­dront à une très grande ma­jo­ri­té de pi­lotes.

Le mo­teur de la Su­zu­ki est-il plus puis­sant que ce­lui de la Hon­da?

Oui, c’est in­con­tes­table. Mal­gré le gain de puis­sance à bas et hauts ré­gimes sur la Hon­da, il reste un creux à mi-ré­gimes dans la plage d’uti­li­sa­tion qui s’est fait re­mar­quer sur notre piste meuble. S’il est très souple, il y a un temps mort dans la courbe de puis­sance et pen­dant une pe­tite se­conde, on at­tend que la ca­va­le­rie dé­barque pour al­ler cher­cher les hauts ré­gimes où la CR-F se dé­fend mieux. Les dif­fé­rentes courbes per­mettent de gom­mer ce­la sans vrai­ment trans­cen­der le ca­rac­tère de la rouge. Le bloc de la RM-Z s’illustre

quant à lui grâce à un com­por­te­ment rond et bien rem­pli. Il y a de la puis­sance à tous les étages et chaque fois qu’on place un coup de gâ­chette, le mo­teur ré­pond pré­sent sans bron­cher. De­puis l’ar­ri­vée de l’in­jec­tion, le mo­teur de la Suz tient sé­rieu­se­ment la route.

La­quelle est la plus exi­geante phy­si­que­ment?

Avec son mo­teur pê­chu et sa par­tie­cycle ma­niable, la Su­zu­ki peut vous don­ner du fil à re­tordre sur les fins de manches, bien que le « pa­ckage » pro­po­sé par la 250 RM-Z soit des plus ex­ci­tants pour un pi­lote en pleine pos­ses­sion de ses moyens. La Hon­da, plus stable et plus douce, se­ra l’arme idéale pour les pistes dé­fon­cées où l’adhé­rence est pré­caire. On a clai­re­ment la sen­sa­tion d’al­ler moins vite avec la Hon­da, mais on se rend ra­pi­de­ment compte que l’on peut se per­mettre de pas­ser cer­taines por­tions dé­li­cates sans vrai­ment avoir l’im­pres­sion de souf­frir phy­si­que­ment. La Hon­da est moins sen­sa­tion­nelle, mais très ef­fi­cace et net­te­ment moins exi­geante.

Que valent les sus­pen­sions?

C’est pas mal du tout, pour ne pas dire

ex­cellent. L’en­semble Sho­wa qui équipe la 250 CR-F est de toute der­nière gé­né­ra­tion, même si elle n’a pas hé­ri­té du nou­vel l’amor­tis­seur de la 450. Mal­gré tout, la par­tie-cycle de la rouge est très bien sus­pen­due. Un peu souple di­ront les plus ra­pides. En ce qui concerne la Su­zu­ki équi­pée de la der­nière ver­sion de la SFF à res­sort, les sen­sa­tions sont un poil plus mi­ti­gées. L’avant ne ré­agit pas tou­jours comme on peut s’y at­tendre et il est pos­sible de se faire sur­prendre au frei­nage ou sur l’angle. Rien de dra­ma­tique, nos deux com­pé­ti­trices sont très bien lo­ties au ni­veau sus­pen­sions.

La­quelle est la plus ma­niable?

En­core une fois, dif­fi­cile de dé­par­ta­ger ces deux ma­chines qui tendent vers l’ex­cel­lence. Si la 250 CR-F pa­raît un peu plus longue, elle offre aus­si un centre de gra­vi­té plus bas qui aide le pi­lote à s’ins­crire dans l’or­nière et à vi­rer court. De leur cô­té, les sus­pen­sions

La Sho­wa SFF Air triple chambre est la fourche dont tout le monde parle. Son ef­fi­ca­ci­té est réelle, à condi­tion de sa­voir la ré­gler. Pas tou­jours simple.

L’amor­tis­seur de la 450 RM-Z a été lé­gè­re­ment re­vu pour s’ac­cor­der par­fai­te­ment avec le nou­veau rap­port de biel­lettes. À gauche, le bou­ton du « launch con­trol » pour le dé­part.

Lors­qu’on pi­lote cette 450 RM-Z, on se ré­jouit d’avoir un mo­teur aus­si fun et ef­fi­cace. Il fe­rait presque ou­blier son avant un peu im­pré­cis…

La ligne de la Suz n’a pas évo­lué de­puis sa re­fonte en 2008 mais de nom­breuses et im­por­tantes mo­di­fi­ca­tions concernent le mo­dèle 2015.

Deux styles de pi­lo­tage as­sez dif­fé­rents sur ces deux ma­chines mais une no­tion de plai­sir qui reste com­mune tant elles sont per­for­mantes.

Dans les por­tions meubles, le mo­teur de la CR-F de­mande à être un peu mal­trai­té. L’oc­ca­sion de consta­ter qu’il manque un peu de coffre pour être au top.

Elle pro­gresse cette 250 CR-F ! Son châs­sis est proche de la per­fec­tion et son mo­teur est sur la bonne voie. Hon­da pro­pose un pa­ckage plus qu’in­té­res­sant !

Le mo­teur so­lide per­met de s’en­voyer en l’air se­rei­ne­ment sur les gros sauts de la piste. La 250 RMZ est une mo­to fun et per­for­mante, qu’on se le dise !

Une ligne « dé­jà vue », mais qui reste ac­tuelle mal­gré tout. Qua­si­ment in­chan­gée en 2015, la RMZ peut en­core se van­ter d’être tou­jours dans le coup.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.