En­quête

Moto Verte - - Sommaire -

Com­ment se porte le TT aux USA…

La crise fi­nan­cière de 2008, connue sous le nom de crise des sub­primes ici et de Leh­man Shock là-bas, a pro­fon­dé­ment bou­le­ver­sé les ha­bi­tudes de consom­ma­tion amé­ri­caines. Jus­qu’alors, les per­sonnes pro­prié­taires de lo­ge­ments avaient ten­dance à hy­po­thé­quer leur mai­son pour ob­te­nir des cré­dits à la consom­ma­tion. On ache­tait une mo­to pour « dé­co­rer » l’ar­rière du pick-up, un ba­teau pour deux sor­ties dans l’an­née… En 2005, il s’est ven­du plus d’un mil­lion de mo­tos aux USA, soit plus de 50 % des ventes mon­diales ! Mais la crise a ame­né les banques à ré­cla­mer le rem­bour­se­ment de ces cré­dits, pous­sant de nom­breux foyers – et cer­taines banques – à la faillite. Une sorte de trem­ble­ment de terre dont les ré­per­cus­sions ont été mon­diales. Mais il s’agis­sait en fait d’un re­tour à la norme tant les ex­cès avaient été énormes. Au­jourd’hui, les gens uti­lisent tou­jours le cré­dit, mais avec beau­coup plus de pru­dence.

Sor­tie de crise

To­ny Des­franze, res­pon­sable presse d’hon­da US, ad­met que les choses sont re­ve­nues à un ni­veau plus nor­mal. Mais

dans s’en­fon­cer semble Si l’eu­rope les USA

et la dé­prime, la ré­ces­sion la pente.

à re­mon­ter com­men­cé ont terrain

de mo­tos tout- pro­duc­tion La consom­ma teurs

des suit la de­mande US

du mar­ché . Une étude amé­ri­cains mar­ché en la clé du fu­tur

! donne donc au vert

les feux sont Eu­rope. Al­lé­luia,

se­lon lui, l’en­vie d’uti­li­ser les re­ve­nus de la fa­mille pour s’amu­ser n’a pas chan­gé, et les consom­ma­teurs amé­ri­cains res­tent friands de loi­sirs. Brad Puetz, res­pon­sable mé­dia chez Ka­wa­sa­ki USA, le confirme. Se­lon lui, le ni­veau des ventes se­rait re­par­ti à la hausse pour se sta­bi­li­ser à la moi­tié de ce qu’il était en 2008. Au­jourd’hui, les ventes glo­bales de mo­tos tournent au­tour de 490 000 uni­tés aux USA, dont 73000 pour le tout-terrain. Soit près de 15 % des ventes ! Il est édi­fiant de suivre cette piste et d’ob­te­nir des chiffres plus pré­cis : Dan­ny Rat­naya­kage, ven­deur his­to­rique chez Chaparral mo­tos, un des plus grands ma­ga­sins d’ac­ces­soires et de dirt bikes en Ca­li­for­nie, ex­plique : « En 2008, nous ven­dions 900 mo­tos par mois, sans for­cer. De­puis 2011, nous sommes sor­tis de la crise et les ventes re­montent. On ne re­vien­dra pas au même ni­veau, mais nous en sommes à 250-290 mo­tos par mois tout de même. » Ef­fec­ti­ve­ment, les ventes de mo­tos de cross ou d’en­du­ro sont en hausse de 21 %, soit 1200 ma­chines de plus sur le dé­but d’an­née 2014 par rap­port à la même pé­riode de 2013. Si l’on prend en compte les trails, toutes cy­lin­drées confon­dues, qui sont en hausse de 12 %, et qu’on com­pare ces deux ca­té­go­ries avec la crois­sance mo­deste de 1,4 % af­fi­chée par le sec­teur mo­to dans son en­semble, on voit que le tout-terrain est plus que ja­mais un vec­teur por­teur pour le mar­ché US… Clai­re­ment, les USA sont un pays où la voi­ture est reine. Per­sonne ou presque n’uti­lise la mo­to comme moyen de déplacement. Elle est as­si­mi­lée à un loi­sir et, à ce titre, ne re­pré­sente qu’un jouet par­mi d’autres. Ex­cep­tion faite des ri­ders qui par­ti­cipent à des courses, les Amé­ri­cains uti­lisent leur mo­to pour se ba­la­der dans les che­mins et faire un tour sur un cir­cuit de MX pour se défouler. L’achat d’une mo­to tout-

Le tout-terrain est plus que ja­mais un sec­teur por­teur pour le mar­ché US…

Vaulx Par Olivier De

Plus de 50 cir­cuits ou­verts au pu­blic en Ca­li­for­nie, voi­là qui fait rê­ver. L’es­pace ai­dant, l’off-road reste un loi­sir ve­dette aux USA.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.