Da­vid Pa­pon

Moto Verte - - Événement -

Da­vid, le fils de Da­niel Pa­pon, le fon­da­teur du Mi­ni­vert, re­vient sur cette jour­née en hom­mage à son père…

Com­ment as-tu eu cette idée de ras­sem­bler les an­ciens du Mi­ni­vert ?

« On en par­lait sou­vent avec mon père. Mal­heu­reu­se­ment, il est dé­cé­dé il y a deux ans. Pen­dant un an, j’ai eu du mal à gé­rer sa dis­pa­ri­tion et puis j’ai eu en­vie de faire quelque chose pour l’ho­no­rer et pour re­voir les co­pains d’il y a 35 ans. J’ai com­men­cé à pas­ser deux/trois coups de fils pour prendre la tem­pé­ra­ture. Tout le monde a adhé­ré et Jé­rôme Del­zia­ni m’a don­né un su­per coup de main. »

Com­ment ex­pli­quer qu’il n’y ait pas plus de pi­lotes de re­nom qui se sont dé­pla­cés ?

« J’ai contac­té tout le monde, Jean-mi­chel Bayle, Yves De­ma­ria, Fred Bol­ley… À cette époque, ce n’était pas pré­vu que l’on soit as­so­cié à Mo­ra­co et je vou­lais or­ga­ni­ser ça hors du ca­len­drier des courses. Mais là, c’est tom­bé en même temps que le GP d’ague­da. Il y a en­core des pi­lotes qui roulent en vé­té­ran, d’autres qui ont des en­fants qui font des courses… Beau­coup de ceux qui vou­laient ve­nir n’ont pas pu. Yves De­ma­ria était par exemple à Ague­da. J’es­saie­rai de re­faire quelque chose un jour en de­hors de la sai­son. Peut-être dans deux ans. »

Qui sont les gens qui ont fait le dé­pla­ce­ment ?

« Les gens qui ont le plus adhé­ré sont ceux des pre­mières édi­tions des an­nées 80. Jean-jacques Bru­no pré­sent n’a ja­mais rou­lé en Mi­ni­vert, mais il était le par­rain de la sé­rie. Mais c’est vrai que les pi­lotes des der­nières an­nées n’ont pas ré­pon­du pré­sent. 80 % de ces an­ciens pi­lotes ont ar­rê­té de rou­ler mais la ma­jo­ri­té n’a pas cou­pé avec le mi­lieu. Il y avait d’ailleurs deux an­ciens pi­lotes du Mi­ni­vert avec leurs fils qui rou­laient. »

Tu n’as ja­mais pen­sé t’in­ves­tir dans le Mi­ni­vert ?

« J’y ai pen­sé à une époque, mais c’est com­pli­qué der­rière mon père qui a vrai­ment fait du bon bou­lot. Et puis l’état d’es­prit a tel­le­ment chan­gé. »

« La ma­jo­ri­té des an­ciens pi­lotes n’a pas cou­pé avec le mi­lieu. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.