Occasion

Moto Verte - - Sommaire -

Ce qu’on en di­sait…

2013: elle est ma­niable et la par­tie-cycle est ri­gou­reuse mais un peu trop ri­gide. Les sus­pen­sions tra­vaillent bien mais ont tendance à re­trans­crire un peu trop la dé­for­ma­tion du ter­rain, phy­sique à la longue. Mal­gré de bonnes condi­tions, L’YZ-F n’a pu se dé­bar­ras­ser d’un « bug » à bas ré­gimes, im­pos­sible de ju­ger la sou­plesse, les joies du car­bu… Si­non, le coffre à mi-ré­gimes est so­lide et elle ne de­mande qu’à prendre des tours.

2014: avec ses ouïes écar­tées et ses sus­pen­sions par­fois trop moel­leuses, la Yam n’est pas tou­jours évi­dente à pla­cer dans une épingle. Bien équi­li­brée, elle est confor­table, agréable sur les petits chocs et les par­ties da­mées, mais aus­si stable quand le rythme et les trous aug­mentent. Une épingle, simple ro­ta­tion de la poi­gnée et le mo­teur ré­pond du tac au tac. Sa force est convain­cante mais l’al­longe est li­mi­tée.

2015: la Yam est as­sez large au ni­veau des ouïes, l’avant plonge ef­fi­ca­ce­ment dans les épingles grâce à une fourche moel­leuse, mais on res­sent un lé­ger poids en in­cli­nant. Bon équi­libre, l’en­semble est stable, un poil souple quand c’est très dé­fon­cé. Son mo­teur peut ré­pondre sè­che­ment dès les plus bas ré­gimes, on ap­pré­cie sa force, moins son al­longe li­mi­tée.

2016: avec son châs­sis lé­ger et équi­li­bré, elle est fa­cile à cou­cher dans l’or­nière et reste bien en place, seules ses ouïes larges de­meurent per­fec­tibles. L’en­semble ne perd que ra­re­ment le contact avec le sol, bien ai­dé par des sus­pen­sions bien ré­glées. La sou­plesse est un gros point fort de son mo­teur qui pousse et al­longe plus fort mais qui se montre bruyant à plein ré­gime.

Ce qu’on en dit…

La Ya­ma­ha sait se faire ra­pi­de­ment ap­pré­cier grâce à un châs­sis sain et à un mo­teur qui donne im­mé­dia­te­ment en­vie d’en sa­voir plus sur son po­ten­tiel. En re­vanche, on reste un peu dé­sta­bi­li­sé par la lar­geur des ouïes de ra­dia­teur qui forcent à écar­ter les ge­noux en po­si­tion as­sise. Elle reste très ma­niable, mais pour tour­ner court, l’avant de la mo­to est un peu en­com­brant. À haute vi­tesse, rien à re­dire, même en ar­ri­vant « à bloc » dans les trous de frei­nage, elle perd ra­re­ment le contact avec le

sol, bien ai­dée par ses sus­pen­sions par­fai­te­ment ré­glées. La sou­plesse mo­teur est un gros point fort, en se­conde ou en troi­sième, le mo­teur re­par­ti­ra tou­jours. À bas ré­gimes, ce 250 se com­porte un peu comme un 450, c’est à la fois sur­pre­nant et agréable. Le boulot réa­li­sé par les in­gé­nieurs Yam amé­liore ce mo­teur qui avait dé­jà été plé­bis­ci­té pour son ren­de­ment. On a l’im­pres­sion qu’il craque mieux, mais on re­grette qu’il fasse trop de bruit à pleine charge. Si­non l’al­longe a évo­lué, il a ga­gné de la force à hauts ré­gimes sans perdre ailleurs. ❚

La 250 YZ-F 2013 est la der­nière ver­sion à car­bu­ra­teur, de la bonne mé­ca­nique. L’in­jec­tion dé­barque sur la 2014 et suit le mou­ve­ment, du ro­buste. 2012: 3300 €; 2013: 3800 €; 2014: 4300 €

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.