Su­zu­ki 250 RM-Z

Le mo­teur de la Su­zu­ki 250 RM-Z a mar­qué son époque. En 2011, il avait dé­jà une an­née. Ça mar­chait fort pour un en­semble mé­ca­ni­que­ment abou­ti.

Moto Verte - - Dossier -

Ce qu’on en di­sait…

Une bonne po­si­tion mal­gré un gui­don un poil bas pour les grands, un châs­sis com­pact, une selle par­fai­te­ment des­si­née et des sus­pen­sions sé­cu­ri­santes, voi­ci la pre­mière im­pres­sion sur la Su­zu­ki. C’est un vrai vé­lo. Elle se place idéa­le­ment en en­trée de vi­rage, s’in­cline na­tu­rel­le­ment dans l’or­nière et en l’air. Cette par­tie-cycle af­fiche un ni­veau de per­for­mance éle­vé et elle est en plus fa­cile à prendre en main. Il ne faut pas hé­si­ter à ou­vrir de quelques clics la com­pres­sion de la fourche pour ga­gner du confort. L’amor­tis­seur est sé­cu­ri­sant, il ne prend ja­mais en traître et per­met de s’en­voyer sans crainte dans les trous. En sor­tie de vi­rage, le mo­teur dé­livre une puis­sance idéale, un sa­vant mé­lange de force et de dou­ceur, une main de fer dans un gant de ve­lours, le tout ac­com­pa­gné d’une mu­sique rauque et pleine. Gri­sant ! Un mo­teur vif et bien rem­pli per­met de s’en­quiller les grosses tables à double ré­cep­tion sans au­cune ar­rière-pen­sée. Les ap­puis volent avec force et pré­ci­sion, sans au­cun doute le mo­teur le plus fort de la ca­té­go­rie.

Pour­quoi on vous la conseille

En 2010, la Su­zu­ki 250 RM-Z dé­bar­quait avec un cadre re­des­si­né ac­cueillant un mo­teur sé­rieu­se­ment re­tou­ché ali­men­té par in­jec­tion élec­tro­nique. Ac­com­pa­gnée de la Hon­da, c’était une pre­mière dans la ca­té­go­rie et le choix s’est tout de suite avé­ré payant. C’était le mo­ment op­por­tun pour re­boos­ter l’image vieillis­sante lais­sée par l’an­cien mo­dèle. « Les pi­lotes de dif­fé­rents ni­veaux se sont suc­cé­dé à son gui­don avec à chaque fois une seule ex­pres­sion pour conclure : quel mo­teur ! C’est la sur­prise de cet es­sai et la par­tie-cycle n’est pas en reste… » Cette par­tie de notre conclu­sion ré­sume les faits. La 250 Suz a ra­di­ca­le­ment évo­lué en bien. Ce­ci dit, afin d’évi­ter une pre­mière an­née par­fois sy­no­nyme de sou­cis de jeu­nesse, nous avons choi­si de pa­tien­ter une an­née pour vous la conseiller d’oc­ca­sion. Cer­tains mo­dèles 2011 ont pu en­core traî­ner un sou­ci de boîte de vi­tesses. Si ce fut le cas, la ré­pa­ra­tion a for­cé­ment été faite et une fois de plus, l’état gé­né­ral va dé­pendre de l’en­tre­tien… Il faut être mé­ti­cu­leux sur un quatre-temps.

À part une pe­tite re­touche au si­len­cieux, la 250 RM-Z 2011 ne change guère de la 2010 au mo­teur re­dou­table d’efficacité, une ma­chine dé­fi­ni­ti­ve­ment bien née.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.