Mcla­ren X-1

La di­vi­sion pro­jets sur me­sure de Mcla­ren Au­to­mo­tive a pré­sen­té une MP4-12C aux formes pro­fon­dé­ment re­ma­niées.

Motor Sport - - Actu -

On pour­rait dire que le néo­mo­der­nisme consiste à rendre hom­mage au pas­sé en re­pre­nant sa vi­sion du fu­tur, voire sa concep­tion la plus avan­cée du pré­sent. Ap­pli­qué à l’au­to­mo­bile, ce­la re­vient à faire du neuf avec du vieux, et c’est très casse-gueule. Le pre­mier gros client de McLa­ren Spe­cial Ope­ra­tions, fi­dèle de la marque de­puis la F1, a op­té pour ce trip. On peut en dé­duire qu’il n’est pas né de la der­nière pluie et qu’il a une cer­taine culture, même si faire ré­fé­rence tout à la fois à la Mer­cedes 540 K, aux concept cars des an­nées cin­quante et à la Ci­troën SM peut en­gen­drer un drôle de mé­lange. En re­gard de ce cahier des charges et des contraintes ac­tuelles, on peut ac­cor­der une bonne note aux de­si­gners de McLa­ren. Com­pa­rée à la MP4-12C de base, la X-1 est plus longue de 11 cm et plus large de 19 cm. Les ailes exa­cer­bées de sa ligne pon­ton, ain­si que sa robe noire ma­riant laque et car­bone ver­ni, lui donnent des faux airs de Bat­mo­bile, mais une Bat­mo­bile chic au cos­tume bien taillé. Elle dis­pose de phares et de feux spé­ci­fiques qui peuvent in­di­quer que son très riche ache­teur vient d’un loin­tain pays moins re­gar­dant sur les ho­mo­lo­ga­tions. Son in­té­rieur ten­du de cuir rouge… Ha­ris­sa, est d’une grande so­brié­té. Chose sym­pa­thique, le pro­jet a fait l’ob­jet d’une com­pé­ti­tion entre de­si­gners, et le nom du vain­queur a été ci­té. Il s’agit du Co­réen Hong Yeo, ar­ri­vé chez McLa­ren voi­là deux ans. For­mé au Col­lege for Crea­tive Stu­dies de Dé­troit et di­plô­mé du Royal Col­lege of Art de Londres, il a fait un stage chez VW, le­quel l’a ai­dé à fi­nan­cer ses études. La X-1 est sa pre­mière oeuvre, son pre­mier vrai bou­lot. Il a cher­ché à ob­te­nir un de­si­gn in­tem­po­rel en trans­po­sant sur un mo­dèle ac­tuel à mo­teur cen­tral des lignes pré­sentes il y a bien long­temps sur des au­tos à mo­teur avant. Pas fa­cile. McLa­ren Spe­cial Ope­ra­tions n’oeuvre que de­puis un an mais s’ap­puie sur une plus longue ex­pé­rience. Ses spé­cia­listes in­ter­viennent sur 15 % des voi­tures li­vrées. La X-1, qui a de­man­dé deux ans de tra­vail, est un exemple ex­trême, mais les mo­dèles do­tés de bou­cliers spé­ciaux pas­sés en souf­fle­rie, plus ré­pan­dus, té­moignent eux aus­si d’un tra­vail très éla­bo­ré.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.