Affaire de spé­cia­liste

Motor Sport - - Alpina France -

Les di­men­sions des pneus slicks ne sont pas in­di­quées de la même ma­nière que sur un pneu clas­sique (lar­geur de la bande de rou­le­ment en mm, rap­port en pour­cen­tage entre la hau­teur du flanc et la lar­geur de la bande de rou­le­ment, et dia­mètre de la jante en pouces). Ici, on a la lar­geur de la bande de rou­le­ment en cm ou en mm sui­vant les marques, le dia­mètre ex­té­rieur du pneu en cm ou en mm, et le dia­mètre de la jante en pouces. Pour être sûr de faire le bon choix, mieux vaut de­man­der conseil à des spé­cia­listes comme Mi­chel An­drey (an­drey­pneus.com) ou aux re­ven­deurs ha­bi­tuels de pneus se­mi-slicks (Ore­ca, BPS Ra­cing ou en­core Toyo Ra­cing) qui se fe­ront un plai­sir de vous ai­der. Les pneus slicks que l’on peut trou­ver sans trop de pro­blèmes sont les Yo­ko­ha­ma Ad­van A005 et Toyo Proxes RS1, ain­si que les gammes Mi­che­lin et Pi­rel­li. D’autres marques pro­posent ce type de pro­duits mais sont plus dif­fi­ciles à se pro­cu­rer : Dun­lop, Avon ou en­core Ma­ran­go­ni. Pas­sons à la “dou­lou­reuse”. Leur concep­tion de­vant ré­pondre aux contraintes de la com­pé­ti­tion, les slicks uti­lisent des tech­no­lo­gies coû­teuses. Comp­tez au moins 200 eu­ros H.T. pour un pneu de 13/14 pouces, et plus de 800 eu­ros H.T. pour les plus grandes tailles. Pour ré­duire la note, il est pos­sible d’ache­ter des pneus d’oc­ca­sion pour un coût presque deux fois moins éle­vé en fonc­tion de l’usure. La du­rée de vie est très aléa­toire puis­qu’elle dé­pend de la fa­çon de pi­lo­ter ou en­core du poids de la voi­ture. Dans tous les cas, elle se­ra plus courte que celle d’un se­mi-slick. Pour les pré­ser­ver au maxi­mum, sur­veillez la pres­sion à chaud, la tem­pé­ra­ture, et ne dé­pas­sez pas la tem­pé­ra­ture maxi­male d’uti­li­sa­tion pré­co­ni­sée.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.