PGO Hé­mé­ra

Motor Sport - - Actu -

N’ayant jus­qu’ici jamais po­sé les fesses dans une PGO, il était plus que temps pour moi de com­bler cette la­cune. Ne se­rait-ce que pour sa­luer la lon­gé­vi­té d’une en­tre­prise qui donne dans l’ar­ti­sa­nat au­to­mo­bile cou­su main, sur le sol fran­çais. Jus­qu’ici équi­pée de 4 cy­lindres Peu­geot, la gamme est à pré­sent mo­to­ri­sée di­rec­te­ment par BMW, le­quel four­nit les 184 ch de la Coo­per S. Cette mise à jour, qui conjugue per­for­mances et res­pect des normes, s’ac­com­pagne d’une re­fonte des trains rou­lants et d’une sub­stan­tielle aug­men­ta­tion des prix. Notre brève prise de contact s’est dé­rou­lée sur le cir­cuit rou­tier de Montl­hé­ry. Deux tours avec un Speed­ster mu­ni d’une sus­pen­sion stan­dard m’ont plon­gé dans un abîme de per­plexi­té : amor­tis­seurs pompes à vé­lo et di­rec­tion élec­tro­hy­drau­lique sans consis­tance m’ont fait pen­ser à un concept car bri­co­lé à la hâte. Ain­si gréée, cette au­to est cen­sée sa­tis­faire une clien­tèle fé­mi­nine et ci­ta­dine. Je pré­fère pour ma part le cou­pé Hé­mé­ra dont le phy­sique in­grat mais ori­gi­nal s’af­fran­chit des pro­blèmes d’étan­chéi­té de ca­pote. Avec une sus­pen­sion dite sport, on a l’im­pres­sion que l’on a res­ser­ré comme il faut les bou­lons. Sans vé­ri­table perte de confort, on dis­pose d’un bien meilleur res­sen­ti et l’on se dit que cette au­to à mo­teur cen­tral est plus ri­gou­reuse qu’on le pen­sait. On pour­rait même la trou­ver sym­pa, pour peu que l’on pas­sât plus de temps sur sa mise au point. Et ce­la fe­rait une meilleure pub à la So­ben, le fa­bri­cant des amor­tis­seurs, qui compte Eu­ro­cop­ter et des concur­rents du WRC dans sa clien­tèle. Bien plus chère qu’une Mi­ni, sans ABS ni ESP, la PGO ap­par­tient à une es­pèce en voie d’ex­tinc­tion, avec la­quelle on a per­du l’ha­bi­tude de com­mer­cer. J.-F. M Prix : 41 500 eu­ros

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.