PRE­NEZ LE TEMPS ; PRO­LON­GEZ VOTRE ES­CA­PADE JUS­QU’À SPA

Motor Sport - - VOYAGE EN… -

guise d’ac­cueil triom­phal un pié­ton éta­lé sur la chaus­sée au beau mi­lieu d’un car­re­four. Per­tur­bé, je me suis fait une jante en ser­rant le trottoir alors que j’étais tout fier d’avoir épar­gné deux che­vreuils dans la fo­rêt. Quand ça veut pas, ça veut pas. Dans « cet en­droit d’un autre temps » , dixit la no­tice de l’hô­tel, j’ai trou­vé mon ré­con­fort dans une daube de san­glier. Pa­vé de cerf pour le pho­to­grave.

De­main a été un autre jour. Presque plus de pluie, juste beau­coup de brouillard, quelques por­tions de chaus­sée plus adhé­rente. Vo­lant bien en mains, j’ai eu la confir­ma­tion d’une di­rec­tion à la base sans tare, d’un frei­nage au mor­dant et au do­sage par­faits, mais d’un train avant vite dé­pas­sé par les évé­ne­ments, pas du tout ar­mé pour en­cais­ser les 35 mkg du 2 litres. Un au­to­blo­quant clas­sique ne se­rait pas la so­lu­tion la plus ci­vi­li­sée, mais le dis­po­si­tif pi­lo­té de la der­nière Golf GTI, oui. La Po­lo WRC ne peut comp­ter que sur un ASR, un ba­nal an­ti­pa­ti­nage com­mu­table pour contrô­ler sa motricité. Bien sûr, l’ESP garde la main. Quand on la met en ap­pui, elle se dan­dine sur ses ar­ti­cu­la­tions, mais ses gommes collent à la route. Elle est plus rock’n’roll que mé­chante. Ce­la la rend plus ri­go­lote, plus nos­tal­gique, fa­çon Fies­ta ST, plus Golf d’an­tan aus­si. Pour être plus clair, son franc sous-vi­rage n’est pas im­mé­diat, son es­sieu ar­rière de tor­sion est na­tu­rel­le­ment peu en­clin à prendre le des­sus.

Notre der­nière spéciale nous a ra­me­nés àRo­che­haut, de­vant la ca­bane de Guy, pour un fi­nal en apo­théose dans un lieu pit­to­resque. Fes­ti­val de frites belges, hu­mour dé­ca­lé comme disent les cri­tiques de ci­né, brèves de comp­toir dé­vas­ta­trices. Pu­tain que les Belges sont sym­pas! Si vous ai­mez Poel­voorde, Da­miens et De Groodt, vous trou­ve­rez leurs clones du cô­té des Ar­dennes. De Groodt, on l’a vu cou­rir à Spa. Ses col­lègues ac­teurs parlent eux aus­si de ba­gnoles avec beau­coup de ten­dresse. Quant à Guy, le tô­lier de la Ca­bane, ses frères ont pra­ti­qué la course de côte. Juste à cô­té, à Alle-sur-Se­mois, se donne le dé­part d’une cé­lèbre mon­tée en di­rec­tion de la France. Ne faites pas comme nous, pre­nez le temps de la dé­cou­verte, pro­lon­gez le voyage jus­qu’à Spa, jus­qu’au Ring, en évi­tant la haute sai­son. Car des Ar­dennes à l’Eif­fel, on chasse, on pêche, on marche, on fait du vé­lo et du kayak, on campe. Le deuxième jour, quand la nuit est de nou­veau tom­bée, nous n’avons eu d’autre choix que de dé­cam­per avec notre Po­lo crot­tée comme une vraie “caisse de WRC”. A l’heure où l’on ra­conte au bar ses ex­ploits spor­tifs, quand la bière échauffe plus vite que le poêle à bois que Jo­jo a bous­cu­lé la vieille, en cor­rec­tion­nant Ro­bert. La faute à To­ny Gillet. Je me com­prends.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.