TECH­NIQUE

Ford Mus­tang

Motor Sport - - SOMMAIRE -

Des Mus­tang qui se­ront pro­duites à l’usine de Flat Rock cou­rant 2014, sous le mil­lé­sime 2015, 90 % se­ront écou­lés en Amé­rique du Nord (USA et Ca­na­da). Qu’im­porte, la nou­velle ‘Stang se veut glo­bale et, pour ce faire, plus en phase avec la tech­nique au­to­mo­bile contem­po­raine. A ce titre, elle est 90 kg plus lé­gère que sa de­van­cière et peut re­ce­voir un mo­teur tur­bo “down­si­zé”. Qu’on le veuille ou non, la très conser­va­trice in­dus­trie au­to­mo­bile amé­ri­caine n’échappe pas au pro­grès. Si l’on chausse ses lu­nettes pour mieux voir, on re­marque que la ‘Stang conserve son V8 at­mo de 5 litres, et que c’est son V6 at­mo 3,7 litres qui est dé­fié par un 4 cy­lindres 2,3 litres tur­bo in­jec­tion di­recte de la li­gnée EcoBoost. Ce­lui-ci, qui par­tage l’alé­sage du 2 litres de la Fo­cus ST, se­ra pro­duit à Va­lence, en Es­pagne, et uti­li­sé sur d’autres mo­dèles. Il of­fri­ra à peu près les mêmes pres­ta­tions que le V6 pour une conso moindre. Ford avance pour l’Eu­rope une puis­sance de 309 ch à 5500 tr/mn pour un couple de 41,5 mkg entre 2500 et 4500 tr/mn. Par­mi les traits mar­quants de ce mo­teur tout alu, on re­trouve l’uti­li­sa­tion d’un col­lec­teur d’échap­pe­ment mou­lé d’un bloc avec la cu­lasse. Les conduits ex­té­rieurs et in­té­rieurs, re­grou­pés en fonc­tion du ca­lage pour di­mi­nuer les pertes, dé­bouchent dans la double en­trée d’un tur­bo Twin Scroll. La dis­tri­bu­tion à 4 sou­papes par cy­lindre est à double ca­lage va­riable. Les bielles et le vi­le­bre­quin sont en acier for­gé, ce der­nier étant se­con­dé par un arbre d’équi­li­brage. Le rap­port vo­lu­mé­trique est de 9,5: 1. Comme le 8 ga­melles pa­res­seux, ce pe­tit 4 pattes cou­ra­geux peut être ac­cou­plé à une boîte mé­ca­nique Ge­trag à 6 rap­ports ou à une au­to­ma­tique, à 6 rap­ports elle aus­si, avec pa­lettes au vo­lant. Aux Etats-Unis, le V6 se­ra en­core pro­po­sé à cô­té du 4 cy­lindres très eu­ro­péen. Le V8 5 litres, dis­po­nible sur les deux conti­nents, dé­rive de ce­lui qui équi­pait la Boss 302 2013. Chez nous, il de­vrait dé­li­vrer au­tour de 426 ch à 6500 tr/mn pour 54 mkg 4250 tr/mn. Il a re­çu de nou­velles

cu­lasses, de nou­veaux arbres à cames et des sou­papes plus grosses avec res­sorts ren­for­cés. Le vi­le­bre­quin est équi­li­bré avec des bielles plus lé­gères et des pis­tons re­des­si­nés. Le nou­veau col­lec­teur d’ad­mis­sion est mu­ni de pa­pillons.

Re­tour au 4 cy­lindres

Ce n’est pas la pre­mière fois que la Mus­tang est af­fu­blée d’un 4 cy­lindres. La si­nistre gé­né­ra­tion 2 a ou­vert la brèche dès 1973. La ques­tion de la trac­tion avant a éga­le­ment été po­sée. L’in­fo qui fait le plus de bruit est que la Mus­tang 2015 est la pre­mière, au bout de 50 ans d’his­toire, à je­ter aux or­ties son tra­di­tion­nel es­sieu ri­gide. Ce­lui-ci avait l’avan­tage d’être moins cher et plus lé­ger. Il per­met­tait aus­si à moindres frais de pré­pa­rer la voi­ture pour les “drags races”, chose im­por­tante outre-At­lan­tique. N’en dé­plaise aux brû­leurs de gomme, les in­gé­nieurs de Ford ont vou­lu que la ‘Stang ne soit plus une spé­cia­liste des lignes droites et qu’elle fasse meilleure fi­gure sur cir­cuit. Pour ce faire, ils ont “bench­mar­ké” du cô­té de la 911 et de la M3. Si, si ! Le nou­vel es­sieu ar­rière est mon­té sur un bâ­ti auxi­liaire. Il est com­po­sé d’un qua­dri­la­tère in­fé­rieur et de trois biel­lettes, ain­si que d’une barre sta­bi­li­sa­trice. Res­sorts et amor­tis­seurs sont sé­pa­rés. Les pro­grès ob­te­nus en ma­tière de gui­dage ar­rière ont com­man­dé l’adop­tion d’un train avant plus ri­gou­reux. Le sys­tème McP­her­son à barre sta­bi­li­sa­trice com­prend deux bras in­fé­rieurs et une double ar­ti­cu­la­tion. Cette der­nière di­mi­nue les réac­tions dans la di­rec­tion à as­sis­tance élec­trique ain­si que les va­ria­tions d’as­siette. La spor­ti­vi­té du châs­sis de la nou­velle Mus­tang passe par la va­riante GT et dif­fé­rents packs. La dé­fi­ni­tion eu­ro­péenne se­ra pré­ci­sée avec le ta­rif, mais on sait dé­jà que le ca­ta­logue com­prend une sus­pen­sion ri­gi­di­fiée, un dif­fé­ren­tiel Tor­sen et des Brem­bo 6 pis­tons. Par­tant de la Boss 302, Ford a vou­lu ar­ri­ver à une au­to à la fois plus fa­cile à contrô­ler et plus per­for­mante. La ‘Stang étant ap­pe­lée à être en vente libre chez nous, il se­ra plus fa­cile de vé­ri­fier ce­la dans les meilleurs dé­lais.

Sus­pen­sion ar­rière Au bout de cin­quante ans, la Mus­tang s’est of­fert un train ar­rière in­dé­pen­dant, d’ins­pi­ra­tion eu­ro­péenne (Mon­deo). Une dé­fi­ni­tion sport est au pro­gramme.

4 cy­lindres 2,3 l tur­bo Ce nou­veau mo­teur de 309 ch est un pa­rent de ce­lui qui anime la Fo­cus ST.

Sus­pen­sion avant Le train à double ar­ti­cu­la­tion fait équipe avec une di­rec­tion à as­sis­tance élec­trique.

V8 5 litres Plus tra­di­tion­nel et sen­si­ble­ment re­tou­ché, ce 426 ch cou­pleux va char­ger le train avant. Ce­la ne se­ra pas sans consé­quences sur le com­por­te­ment.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.