MA­GNY-COURS

Motor Sport - - COMPARATIF -

a Clio R.S. Tro­phy pro­gresse de 1”7 par rap­port à la ver­sion stan­dard. Moins vé­loce et un peu plus brouillonne, l’éton­nante Cor­sa pointe non loin der­rière. La Mi­ni, pour­tant lar­ge­ment plus ra­pide en ligne droite, perd ses moyens sur la piste en grande par­tie en rai­son de pneu­ma­tiques in­adap­tés. pneu­ma­tique et lit en­core da­van­tage la route. Elle de­mande plus d’en­ga­ge­ment et de poigne en échange d’une spor­ti­vi­té exa­cer­bée. La pe­tite Al­le­mande se place avec pa­nache et per­met de re­mettre les gaz bien plus tôt sans élar­gir la tra­jec­toire grâce à un dif­fé­ren­tiel au­to­blo­quant ma­gique. La mo­tri­ci­té de­vient si­dé­rante et le plai­sir to­tal. L’amor­tis­se­ment plus ferme dans cette ver­sion Pack Per­for­mance ap­pa­raît plus cos­taud que ce­lui de ses ri­vales et en­caisse les pires trai­te­ments sans bron­cher. A l’ins­tar d’une Fies­ta ST plus es­piègle mais moins ra­di­cale, cette teigne al­le­mande re­prend l’es­prit GTI à la lettre et dis­tille des sen­sa­tions au­jourd’hui en voie de dis­pa­ri­tion. La Coo­per S JCW sus­cite éga­le­ment l’éton­ne­ment et change ses ma­nières. Mais en met­tant beau­coup d’eau dans son vin, elle perd au pas­sage cette vi­va­ci­té, ses ma­nières re­belles et ce sale ca­rac­tère qui rend les Mi­ni aus­si at­ta­chantes qu’uniques. Même si la mé­ca­nique lui per­met de com­bler son re­tard en ligne droite, la pe­tite An­glaise peine à suivre le rythme de ses deux ri­vales lorsque l’on sort la grosse at­taque. Elle lou­voie et perd sa sta­bi­li­té lors d’un frei­nage ap­puyé, se montre moins in­ci­sive et élar­git da­van­tage la tra­jec­toire en sor­tie de vi­rage. Ce­la ne l’em­pêche pas de pro­gres­ser dans de nom­breux do­maines, grâce à un amor­tis­se­ment plus ri­gou­reux et une fa­cul­té à adop­ter un rythme sou­te­nu en toute dé­con­trac­tion. Pro­fi­tant d’un ex­cellent en­semble mo­teur/boîte, la Mi­ni est la plus re­po­sante au quo­ti­dien, mais as­su­ré­ment la moins vi­brante des trois…

SUR LA PISTE

Les pronostics vont bon train avant les chro­nos sur cir­cuit. Je vous avoue avoir mis une pe­tite pièce sur la Cor­sa. Dès les pre­miers tours de roues, elle semble aus­si à l’aise qu’un pois­son dans l’eau sur notre piste fé­tiche. Sur les gros ap­puis, la créa­ture du Blitz jette son nez à la corde, la dé­vore avec gour­man­dise et la tient avec un in­croyable aplomb. Le sous-vi­rage, quel sous-vi­rage? Le châs­sis ri­gou­reux, conju­gué à l’au­to­blo­quant mé­ca­nique Drex­ler d’une in­croyable ef­fi­ca­ci­té, lui per­met de ban­nir ce mot de son vo­ca­bu­laire. Le train avant qui se place avec ai­sance, la poupe qui en­roule bien vo­lon­tiers, l’ef­fet au­to­blo­quant mar­qué et le brio des freins rendent le pi­lo­tage d’au­tant plus gri­sant. Pro­fi­tant d’une proue in­ci­sive, elle avale le pif-paf avec pa­nache et res­sort plus fort que ses ri­vales. Seules les va­ria­tions d’as­sis­tance de la di­rec­tion peuvent per­tur­ber. Le chro­no s’ar­rête à 1’29’’55’’. C’est bien mieux no­tam­ment qu’une Fies­ta ST (1’30’’32), l’une des ré­fé­rences du genre. Puis vient le tour de la Clio R.S. Tro­phy. La R.S. clas­sique avait fait cou­ler beau­coup d’encre sur la piste de club de Ma­gnyCours aus­si bien par son temps dé­ce­vant (1’30’’91) que par ses ma­nières. Le tra­vail réa­li­sé par les hommes de Re­nault Sport a ici por­té ses fruits. La Tro­phy pa­raît même plus vi­vante sur cir­cuit que sur route. Elle s’ins­crit dé­sor­mais bien mieux et sa poupe en­roule da­van­tage, toutes pro­por­tions gar­dées. Dé­sor­mais plus en­ga­geante, elle en­caisse mieux les gros

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.