D

Motor Sport - - COLLECTION -

ans l’es­prit de tous, Lexus est per­çu uni­que­ment comme un construc­teur de pla­cides ber­lines hy­brides. Pour­tant, la marque a mon­tré avec l’IS-F qu’elle était ca­pable de réa­li­ser des au­tos spor­tives n’ayant pas grand-chose à en­vier à la concur­rence al­le­mande. En 2010, la firme de luxe de Toyo­ta sur­prend tout le monde avec l’ex­tra­va­gante LFA, bien loin de ses pro­duc­tions ha­bi­tuelles. Cette su­per­car ul­tra-tech­no­lo­gique a de­man­dé pas moins de dix ans de dé­ve­lop­pe­ment avant de voir le jour. Une du­rée ex­cep­tion­nel­le­ment longue liée en par­tie à la dé­ci­sion tar­dive d’uti­li­ser à haute dose le car­bone (65 % de l’au­to), ce qui a né­ces­si­té trois ans sup­plé­men­taires aux in­gé­nieurs pour la mise au point de leurs propres pro­cé­dés de fa­bri­ca­tion. Le ré­sul­tat de cette dé­cen­nie de dé­ve­lop­pe­ment donne une au­to au de­si­gn en­tiè­re­ment dic­té par la fonc­tion. A dé­faut d’oeuvre d’art, on a droit à une car­ros­se­rie do­tée de mul­tiples sub­ti­li­tés, où chaque dé­tail est peau­fi­né pour amé­lio­rer l’aé­ro­dy­na­mique et le re­froi­dis­se­ment. Pour l’ani­mer, Lexus s’est al­lié à Ya­ma­ha pour conce­voir un chef-d’oeuvre d’or­fè­vre­rie et de tech­no­lo­gie: ou­ver­ture à 72° (angle idéal d’un V10), bielles et sou­papes en ti­tane, in­jec­tion di­recte, pis­tons for­gés ou en­core car­ter sec. Avec une puis­sance de 560 ch et un couple de 48,9 mkg per­ché à 6800 tr/mn, ce V10 de 4,8 litres de cy­lin­drée n’est pas le plus puis­sant de la ca­té­go­rie. Pour­tant, il au­to­rise à la LFA des per­for­mances par­mi les meilleures de la pro­duc­tion au­to­mo­bile. Le 0 à 100 km/h est abat­tu en 4’’4 (un peu dé­ce­vant mais nous l’avons réa­li­sé par un froid gla­cial, les pneus avaient donc du mal à avoir du grip), tan­dis que la borne ki­lo­mé­trique est at­teinte en 21’’2 avec une vi­tesse fi­nale de 260 km/h, ce qui en fait une des meilleures sprin­teuses de la pla­nète. A titre de com­pa­rai­son, la très ef­fi­cace Fer­ra­ri 458 Ita­lia ef­fec­tue le même exer­cice en 20’’8. Mais plus que les per­for­mances qu’il pro­cure, le bloc de la Ja­po­naise se dis­tingue par sa mu­sique in­imi­table et son ca­rac­tère vo­lu­bile. Il faut un pe­tit temps d’adap­ta­tion pour se faire à cette mé­ca­nique ca­pable de prendre 9500 tr/mn! Et que dire de sa spon­ta­néi­té, digne d’un mo­teur de For­mule 1? La puis­sance est trans­mise aux roues ar­rière via une boîte ro­bo­ti­sée à 6 rap­ports à l’éta­ge­ment idéal, mais dont la re­la­tive len­teur et la vio­lence ex­trême rap­pellent que sa concep­tion date d’une époque où des pas­sages en 200 ms étaient lar­ge­ment ac­cep­tables. Sauf qu’entre-temps le concept a été lar­ge­ment amé­lio­ré, et que cer­tains comme Fer­ra­ri sont des­cen­dus à 60 ms avec bien plus de dou­ceur. On se conso­le­ra en re­vanche par l’équi­libre ex­cep­tion­nel et la vi­va­ci­té de l’au­to. Ul­tra-ri­gide grâce à sa coque en car­bone, elle se place au mil­li­mètre. Sa di­rec­tion élec­trique est l’une des meilleures du genre. Lé­ger, pré­cis et hy­per in­for­ma­tif, le fee­ling au vo­lant est ir­ré­pro­chable, tout comme la sus­pen­sion. Les amor­tis­seurs mo­no­tubes à ré­ser­voir hy­drau­lique sé­pa­ré, s’ils n’offrent pas un tou­cher de route aus­si fin que l’amor­tis­se­ment pi­lo­té de la 458 Ita­lia, ab­sorbent tout et pro­curent no­tam­ment une sta­bi­li­té sans faille au frei­nage. On note éga­le­ment l’ab­sence to­tale de mou­ve­ments de caisse pa­ra­sites. Le frei­nage, confié à un sys­tème car­bone-cé­ra­mique, se montre par­ti­cu­liè­re­ment puis­sant. Grâce à tout ce­la, la Lexus LFA s’est of­fert pen­dant un temps le meilleur chro­no sur la piste Club de Ma­gny-Cours, avec un im­pres­sion­nant 1’20’’64, re­lé­guant la GT-R à 1’’11. Fi­na­le­ment, la firme nip­pone a réus­si son pa­ri : of­frir une vé­ri­table su­per­car ef­fi­cace et pleine de sen­sa­tions. Pour les plus exi­geants, un op­tion­nel Pack Nür­bur­gring (aé­ro et sus­pen­sions amé­lio­rées, pneus plus spor­tifs et sur­plus de 11 ch) a même été pro­po­sé pour 50 des 500 LFA…

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.