Le syn­drome de la pe­tite Fer­ra­ri

Ser­gio Mar­chionne a re­lan­cé les spé­cu­la­tions sur le re­tour du la­bel Di­no au sein de la gamme Fer­ra­ri. Il parle beau­coup, mais ne lui fai­sons pas dire ce qu’il n’a pas dit…

Motor Sport - - SOMMAIRE -

Chez Porsche, on s’est in­ter­ro­gé sur la per­ti­nence d’un mo­dèle plus ac­ces­sible que le Boxs­ter ou d’une cou­sine de l’Au­di R8 et de l’Hu­ra­can po­si­tion­née au-des­sus de la fa­mille 911. Chez Fer­ra­ri, le nou­veau pa­tron veut ex­ploi­ter un peu plus la marque au pro­fit du groupe Fiat Ch­rys­ler et bri­ser les ta­bous du pas­sé. A l’opé­ra­tion boursière pla­ni­fiée pour oc­tobre s’ajoute une aug­men­ta­tion pon­dé­rée de la pro­duc­tion. Mar­chionne a lais­sé en­tendre que la ques­tion du lan­ce­ment d’une nou­velle ber­li­nette plus ac­ces­sible que la 488 GTB se po­sait plus en termes d’échéance que de choix phi­lo­so­phique, et que le V6 concoc­té par Fer­ra­ri pour Maserati et Al­fa Ro­meo consti­tuait un bon point de dé­part. Plu­tôt que de par­ler de Di­no, il convient de gar­der les yeux sur la réa­li­té du mar­ché. Sur les quatre pre­miers mois de l’an­née, Fer­ra­ri a aug­men­té sa pro­duc­tion d’en­vi­ron 6 %. En Eu­rope, les im­ma­tri­cu­la­tions de la 458, en toute fin de car­rière, ont dé­pas­sé les 400 uni­tés alors que l’an pas­sé la Ca­li­for­nia, elle aus­si en phase de re­nou­vel­le­ment, était des­cen­due à moins de 100 uni­tés. C’est avec sa gamme V8 à mo­teur cen­tral que Fer­ra­ri fait du chiffre. Comme le confirment les mo­destes ventes de la FF, le client Fer­ra­ri est spor­tif dans l’âme. On peut en dé­duire qu’une ber­li­nette de 500 ch se ven­drait mieux que la Ca­li­for­nia. Por­tée par le sou­ve­nir idéa­li­sé du pre­mier fils d’En­zo Fer­ra­ri, l’aven­ture Di­no est née de la com­pé­ti­tion et d’une longue ré­flexion sur le po­si­tion­ne­ment des Fer­ra­ri de route, la­quelle a abou­ti à la nais­sance de la 308 GTB, un mo­dèle un cran au-des­sus de la 246 GT et bad­gé Fer­ra­ri. Res­sor­tir le di­mi­nu­tif Di­no ne se­rait-ce que pour le ra­me­ner à son sta­tut de pré­nom reste dis­cu­table. Une chose est sûre, la pre­mière Fer­ra­ri à mo­teur V6 était une mo­no­place en­tiè­re­ment bad­gée Fer­ra­ri, en 1957. L’ac­tuelle For­mule 1 fait fi­gure de fi­lia­tion idéale pour une an­ti-McLa­ren Sport Se­ries à forte charge émo­tion­nelle, en somme, une vraie Fer­ra­ri, pas une an­ti-911 comme a pu l’être la Di­no.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.