Al­fa Ro­meo Giu­lia Peu­geot 308 GTi

Si le trèfle porte bon­heur à Ser­gio Mar­chionne, il se­ra un hé­ros. Si la re­nais­sance d’Al­fa échoue, il se­ra un zé­ro. Faites vos jeux, et ne cra­chez pas trop vite dans la soupe.

Motor Sport - - SOMMAIRE -

Evi­dem­ment, avec 510 ch dans le cor­net, qui plus est la­bel­li­sés Fer­ra­ri, une Giu­lia de cette trempe ne peut que faire rê­ver. Avec aus­si une gueule pa­reille et des roues ar­rière mo­trices, de l’alu pour la sus­pen­sion, du car­bone pour le toit, le cou­vercle de coffre, l’arbre de trans­mis­sion et les sièges, rien ne manque pour te­nir la dra­gée haute à la M3 et à la C63 AMG. Il va sans dire que le châs­sis se­ra à la hau­teur, avec des aides à la conduite et une aé­ro pi­lo­tée dont la des­crip­tion évoque la phi­lo­so­phie de fonc­tion­ne­ment d’une Fer­ra­ri. Le pro­blème est qu’Al­fa a pour ob­jec­tif d’at­teindre un ni­veau an­nuel de 400000 ventes d’ici 2018. 5,7 fois plus qu’au­jourd’hui, tout en se for­geant une image haut de gamme. De­puis les 156 et 147, fort res­pec­tables à leur nais­sance avant d’être dé­pas­sées avec l’âge, on n’a rien vu ve­nir de trans­cen­dant. Sans par­ler des la­cunes des 147 et 156 GTA. Mieux vaut avoir la mé­moire courte et se mon­trer pa­tient et in­dul­gent. L’im­por­tant n’est pas que cette Giu­lia Qua­dri­fo­glio ex­plose la M3 dont elle s’ins­pire, mais que ses soeurs ro­tu­rières ar­rivent au plus vite et nous en donnent pour notre ar­gent.

Mo­teur >> V6 3 litres bi­tur­bo Puis­sance >> 510 ch

0 à 100 km/h >> 3’’9

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.