Lam­bor­ghi­ni Ve­ne­no

Presque dix fois plus chère qu’une Aven­ta­dor Su­per Ve­loce, la Ve­ne­no fe­rait pas­ser une Bu­gat­ti Vey­ron pour un mo­dèle de grande pro­duc­tion. Nous avons eu le pri­vi­lège d’en prendre le vo­lant sur le cir­cuit Paul Ri­card.

Motor Sport - - SOMMAIRE - TEXTE CÉ­DRIC PINATEL PHO­TOS D. R

De­puis le temps des Coun­tach et autres Dia­blo, la marque de Sant’Aga­ta est de­ve­nue beau­coup plus sé­rieuse dans la mise au point de ses su­per­cars. Un peu trop sé­rieuse même pour cer­tains, à l’heure où tous les mo­dèles de la marque mettent en avant leur re­la­tive po­ly­va­lence et une plus grande do­ci­li­té dans le pi­lo­tage. Mais avec la Ve­ne­no, Lam­bor­ghi­ni re­tom­bait dans ses joyeux tra­vers fan­tas­ma­go­riques. Pour fê­ter ses 50 ans il y a deux ans, la marque au tau­reau a osé cette toute pe­tite sé­rie li­mi­tée sur la base de l’Aven­ta­dor Cou­pé. Al­lé­gé de 125 kg et plus puis- sant de 50 ch, l’en­gin se dis­tin­guait sur­tout par un aé­ro­dy­na­misme dé­li­bé­ré­ment ca­ri­ca­tu­ral. Et un prix dé­li­rant fixé à trois mil­lions d’eu­ros hors taxes pour cha­cun des trois exem­plaires mis en vente, re­joints par neuf autres exem­plaires Road­ster ven­dus – ra­pi­de­ment – 3,35 mil­lions d’eu­ros hors taxes cha­cun.

De quoi re­gar­der avec dé­dain la Bu­gat­ti Vey­ron Grand Sport Vi­tesse à 2,5 mil­lions d’eu­ros qui roule à cô­té de vous au mo­ment de pas­ser au vo­lant de la voi­ture la plus chère du monde, bien ca­lé dans un cock­pit plein de fibre

de car­bone, d’Al­can­ta­ra et de ré­fé­rences mi­li­ta­ro-aé­ro­nau­tiques. Lam­bor­ghi­ni a res­sor­ti cet exem­plaire “zé­ro” – non com­mer­cia­li­sé – pour re­pré­sen­ter la marque au mi­lieu des autres su­per­cars, dans le cadre de l’Ul­tra­car Sports Club au Cir­cuit Paul Ri­card. Une bonne oc­ca­sion pour cra­va­cher cette ma­chine de mil­liar­daire spé­cu­la­teur au mi­lieu des hordes de McLa­ren P1, et de consta­ter très vite que la Ve­ne­no est moins ra­di­cale que sa sil­houette ne le laisse ima­gi­ner. Certes, l’ac­cé­lé­ra­teur se montre moins pro­gres­sif dans sa course par rap­port à une Aven­ta­dor nor­male, tan­dis que les chan­ge­ments de rap­port pa­raissent plus vio­lents, et vous ne pour­rez pas voir dé­bou­ler la P1 GTR de Ch­ris Good­wind dans votre ré­tro­vi­seur cen­tral en rai­son du ca­ré­nage digne d’une LMP1. Mais la Ve­ne­no Road­ster sur­prend par la sou­plesse de son amor­tis­se­ment (non pi­lo­té, con­trai­re­ment à ce­lui de la Su­per Ve­loce). Quant au V12 6,5 litres 750 ch, il dé­livre – de loin – la plus belle so­no­ri­té dans notre meute de su­per­cars, et son al­longe spec­ta­cu­laire per­met de res­ter sans dif­fi­cul­té dans le sillage des P1 et LaFer­ra­ri. Les moins ha­bi­le­ment pi­lo­tées d’entre elles sont même fa­ci­le­ment dé­pas­sées entre les lignes droites : le poids conte­nu de la Ve­ne­no Road­ster (1490 kg à sec grâce à une dose su­pé­rieure de fibre de car­bone) et le grip pneu­ma­tique four­ni par les PZe­ro Cor­sa spé­ciaux sim­pli­fient la tâche dans les en­chaî­ne­ments lents, d’au­tant plus que la trans­mis­sion in­té­grale mo­dule en per­ma­nence vos sol­li­ci­ta­tions trop bru­tales. Il est en­fan­tin de la faire pi­vo­ter au le­ver de pied pour la pla­cer dans le deuxième droite du Beausset ou le gauche de

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.