Lam­bor­ghi­ni Aven­ta­dor SV

Comme son nom l’in­dique, elle va vite. A tel point que VW pour­rait ne pas la voir du meilleur oeil re­mettre en ques­tion la su­pré­ma­tie de la Porsche 918 sur le Ring.

Motor Sport - - SOMMAIRE - TEXTE JO­NA­THAN LIT­TLE- BELL PHO­TOS D. R.

Ne nous voi­lons pas la face. Ces der­niers temps, les Lam­bor­ghi­ni ont quelque peu per­du de leur ca­rac­tère. Fort heu­reu­se­ment, l’Aven­ta­dor SV est ar­ri­vée à point nom­mé pour nous re­mettre du baume au coeur. Tout ce­la grâce à une vi­déo dif­fu­sée sur le Net. Il s’agit d’un tour de la boucle nord du Ring, réa­li­sé par un es­sayeur de Pi­rel­li. Il pa­raît que ce­la a fait tous­ser en haut lieu. Si les pneus avaient te­nu, le temps de la Porsche 918 au­rait été bat­tu. Il s’en est fal­lu de peu.

Qui dit SV dit Lam­bor­ghi­ni d’ex­cep­tion. Avec pour l’Aven­ta­dor un nou­veau re­cord de puis­sance: 750 ch à 8400 tr/mn, 100 tr/mn avant la zone rouge. Certes, le V12 6,5 litres est tou­jours ac­cou­plé à une boîte ro­bo­ti­sée simple em­brayage qui ne nous a ja­mais lais­sé un sou­ve­nir im­pé­ris­sable, mais on nous a dit que sa ges­tion avait été op­ti­mi­sée. Plus pro­met­teur est un al­lé­ge­ment de 50 kg en re­gard de la ver­sion nor­male. Pour ce faire, quelques élé­ments de car­ros­se­rie, comme les pan­neaux de portes, sont al­lé­gés. M’est avis que le vé­ri­table gain de poids pro­vient de l’ha­bi­tacle dé­pouillé. Tou­jours est-il que la masse à sec est de 1525 kg, ce qui n’est

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.