A

Motor Sport - - ESSAI -

vec plus de 200 chro­nos, ce ta­bleau, aus­si ins­truc­tif soit-il, com­porte fa­ta­le­ment quelques in­co­hé­rences pour la plu­part ex­pli­cables. Une des plus fré­quentes ques­tions qui nous est po­sée concerne Abarth, plus pré­ci­sé­ment la 500 avec ou sans le kit esse esse. Ce der­nier com­prend un surplus de puis­sance et un châs­sis plus af­fû­té qui de­vrait lo­gi­que­ment per­mettre à la pe­tite Ita­lienne d’être plus ra­pide sur cir­cuit. C’est pour­tant l’in­verse qui a été consta­té, et nous avons notre pe­tite idée sur le pour­quoi du com­ment. Le construc­teur a pris le par­ti d’em­pê­cher la désac­ti­va­tion, même par­tielle, de l’ESP, or cette bé­quille ô com­bien cas­tra­trice est lar­ge­ment plus sol­li­ci­tée avec la SS (plus joueuse pour ne pas dire sca­breuse) qu’avec la 500 de base. Ré­sul­tat : des cou­pures d’in­jec­tion et des coups de freins in­tem­pes­tifs par di­zaines qui mu­sellent com­plè­te­ment une au­to qui n’avait dé­jà pas be­soin de ça…

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.